Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Manor retrouve du ressort

Le réseau volontaire accueillera Boiloris Voyages dans ses rangs en janvier. Sans renoncer à la billetterie, il entend développer ses ventes loisirs.

Après plusieurs années difficiles marquées par les départs d’adhérents emblématiques (Protravel, Wasteels, Printemps Voyages…), Manor a retrouvé du tonus lors de sa convention annuelle, à Vienne du 9 au 12 novembre. Le réseau volontaire a accueilli dans ses rangs cette année Jancarthier Voyages (ex-Tourcom), Alpilles Voyages (ex-Afat Voyages) et le Cediv. Adriana Minchella, présidente de ce dernier, a intégré le conseil d’administration de Manor. A ce jour, 124 points de vente du Cediv (sur 180) ont décidé d’adhérer à Manor.

Par ailleurs, le congrès a été l’occasion d’annoncer l’arrivée des 24 agences Boiloris Voyages (ex-Tourcom) au 1er janvier, qui entend profiter des excellents accords du réseau avec les compagnies aériennes. Nous avons accueilli en un an environ 150 points de vente, se félicite Jean Korcia, président de Manor. Avec Boiloris, nous rassemblerons 370 agences pour un volume d’affaires de 1,35 milliard d’E, contre 1,05 milliard en 2005.

Les raisons de ce retour en grâce ? Nous avons une structure légère, avec deux postes et demi au siège et deux autres postes, mutualisés avec les membres du G4 [Afat Voyages, American Express Voyages d’Affaires, Thomas Cook, NDLR]. Ces salariés sont rémunérés par les cotisations annuelles des adhérents, qui touchent du coup l’intégralité des surcommissions que nous versent nos fournisseurs, assure Jean Korcia. En passant d’Afat Voyages à Manor, j’ai amélioré mon taux de commission moyen de 1,3 point, confirme Philippe Beissier, PDG d’Alpilles Voyages.

Moins de TO référencés en 2007

Pour 2007, Manor se fixe pour objectif de rassembler 400 agences, pour un volume d’affaires de 1,5 milliard d’E. Le réseau va poursuivre sa stratégie, se comportant avant tout comme une centrale d’achats, sans politique d’enseigne et sans démultiplier les services à ses adhérents. Il entend toutefois les aider à améliorer leur productivité, en se dotant, en 2007, d’un portail pour accéder aux sites professionnels de ses fournisseurs. Il choisira entre les outils proposés par Amadeus et Media Welcome. Autre projet : réduire le nombre de TO référencés nationalement, de 25 à 17. Encore faut-il que les voyagistes soient prêts à répondre aux exigences de Manor qui, en échange, pourraient leur réclamer des commissions plus importantes.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique