Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Lufthansa : « Le chemin vers la normalité sera certainement plus long pour notre branche »

Le premier groupe européen du transport aérien Lufthansa a profité du rebond estival mais se prépare à un hiver difficile plombé par la résurgence des infections de Covid-19.

« Nous nous préparons à ce que l’hiver soit à nouveau long et froid », a déclaré le patron Carsten Spohr lundi soir devant des journalistes, faisant référence à « la quatrième vague et les chiffres » d’infections à la hausse.

Il a néanmoins dit « envisager de manière positive cette dernière phase de la pandémie » après un « bilan positif de l’été ».

Le groupe entend à nouveau desservir 90% de ses destinations habituelles dès septembre, avec une offre en avions attendue pour représenter 40% du niveau d’avant-crise, a-t-il détaillé.  

Cet indicateur phare, qui représente le nombre de sièges offerts à la réservation en fonction de la demande attendue, avait atteint 31% en 2020 et 29% au deuxième trimestre de 2021. Il doit progresser à 50% au troisième trimestre et à 60% en fin d’année.

La « nette hausse de la demande et de l’offre » mais « encore plus la baisse des coûts », conséquence d’une restructuration en cours qui a déjà coûté 30000 emplois sur 140000, a permis à Lufthansa de diviser par deux sa perte nette pour la période d’avril à juin et de dégager un flux de trésorerie positif pour la première fois depuis le début de la pandémie.

2021 restera dans le rouge

« Le chemin vers la normalité sera certainement plus long pour notre branche que pour beaucoup d’autres », a toutefois reconnu M.Spohr. Le groupe a dit début août qu’il prévoyait des activités rentables au troisième trimestre grâce à la période estivale, animée par le secteur touristique. L’année devrait toutefois rester clairement dans le rouge. Carsten Spohr a également accueilli avec « soulagement » l’annonce du gouvernement allemand de céder jusqu’à 5% des parts dans le capital dans Lufthansa, où il est engagé à hauteur de 20%, au moment où le groupe prépare une levée de fonds par émission de nouvelles actions.

Le patron du groupe allemand s’est par ailleurs dit « fier » de la participation de Lufthansa dans l’opération d’évacuation par l’armée allemande de Kaboul, en assurant des vols de la capitale ouzbèque Tachkent vers l’Allemagne.

« En 30 minutes », quelque 150 personnes avaient répondu présent à un appel à volontaires pour assurer le premier vol, qui devait alors partir « dans les trois heures », a raconté Carsten Spohr, le groupe ayant réalisé au total 15 rapatriements.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique