Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Locasun scandalisé par le partenariat d’Airbnb avec l’Eure-et-Loir

Le spécialiste des locations de vacances menace d’engager une action en justice suite au contrat conclu entre le groupe californien et une collectivité.

Le 27 février 2018, Airbnb a dévoilé un partenariat avec l’Agence de Développement et de Réservation Touristique (ADRT) d’Eure-et-Loir. C’était dans le cadre du Salon de l’Agriculture. Locasun dénonce la décision du département de n’avoir consulté aucun acteur du secteur payant intégralement en France l’impôt des sociétés, au profit d’une plate-forme américaine adepte de l’optimisation fiscale.

De par son statut d’association, l’ARDT n’est pas tenue de faire un appel d’offres, précise un communiqué, avant d’ajouter : « Cependant, sachant qu’elle vit des fonds publics, principalement ceux du Conseil Départemental, une mise en concurrence de plusieurs acteurs du secteur payant intégralement en France l’impôt des sociétés, comme Locasun, aurait été plus que souhaitable ».

Des montages fiscaux « choquants »

« Au cas où l’ARDT d’Eure-et-Loir ne serait pas au courant, Airbnb n’a payé, en 2016, que 92 944 euros d’impôts en France … pour 130 millions de chiffre d’affaires sur le territoire français », ajoute le communiqué furibond, qui dénonce ses montages fiscaux « choquants », bien que légaux.

Scandalisé par le partenariat, Locasun réfléchit par conséquent à d’éventuelles suites judiciaires. Une menace qu’il abandonnera sans aucun doute si le département incriminé effectue un geste d’apaisement…

Le site dirigé par Philippe Maujean annonce un chiffre d’affaires de 26 millions d’euros en 2017 (31M€ avec Ze Camping), contre 27,5 millions d’euros un an plus tôt, pour environ 250 000 clients.

A lire aussi : Bedycasa cède une partie de son inventaire à Locasun

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.