Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les voyagistes numérisent leurs brochures

Les catalogues classiques ont toujours de beaux jours devant eux. Leurs versions électroniques sont de bons compléments, qui plus est économiques.

Fini la rupture de stocks de brochures ! De Donatello à Solea Vacances, en passant par Look Voyages, nombre de voyagistes déploient désormais une version électronique de leurs brochures. Il suffit à l’agence de surfer sur leurs sites pour feuilleter les productions, à coup de clics de souris. Les vendeurs peuvent ainsi consulter des fiches sur écran, imprimer une sélection ou la totalité des pages, voire les rerouter vers un client.

Un investissement limité

Autre avantage : la souplesse. Alors que l’impression d’une brochure papier peut prendre 20 jours, son pendant en format PDF ou Flash demande de 24 à 48 heures. Nous pouvons ainsi envoyer notre production en avant-première aux agences, explique Marie-Hélène Brunel, directrice marketing de Look Voyages. Du coup, nos ventes pour l’été ont été plus précoces que l’an dernier.

Pour les voyagistes, l’investissement reste limité. Pour 320 pages numérisées, Look a déboursé 10EE par page, plus des frais de routage symboliques (3EE pour 1 000 mails). A titre de comparaison, l’impression et l’envoi de la brochure papier revient à 1 600EE la page. Et le TO n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Nous comptons sortir, dès la fin juin, une brochure électronique avec nos seuls produits de l’hiver 2006/2007 pour lesquels nous avons pris des engagements avec prises de risques, indique Marie-Hélène Brunel. Une nouvelle brochure électronique, cette fois complète, sortira à la rentrée (suivie dans la foulée de son équivalent papier).

C’est le prestataire Digitomi qui est chargé de sa conception, au format PDF. La société a démarré dans le voyage avec Pierre & Vacances. Aujourd’hui, quelques dizaines de TO figurent dans son portefeuille de clients, même si sa plateforme reste incompatible avec les MacIntosh (sauf pour les plus récents). Solea Vacances lui a préféré NewPress, représentant français de NXTbook Media, un concepteur américain de magazines interactifs. NXTbook Media crée un catalogue électronique en version Flash (compatible PC et Mac), à partir du fichier PDF que le TO fournit à son imprimeur pour la version papier. C’est donc très simple à mettre en oeuvre. Pas étonnant qu’un nombre croissant de producteurs attrapent le virus du numérique. Reste à savoir si les agences y trouvent une utilité, alors que le bon vieux catalogue papier reste largement diffusé.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique