Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les Thermalies font voyager le bien-être

Le salon de l'eau et du bien-être se tient au Carrousel du Louvre, à Paris, du 21 au 24 janvier. L'époque, anxyogène, a favorisé l'éclosion de séjours et cures inédites et exotiques.

Rendez-vous annuel de la balnéothérapie, de la thalassothérapie, du thermalisme et du SPA, la 34e édition des Thermalies s'ouvrira cette année encore sur fond de tensions géopolitiques, génératrices de stress. "On n'a jamais eu autant besoin de se faire du bien", assure Karelle Geyer, commissaire générale du salon. L'an dernier, les attentats de Charlie Hebdo avait un peu ralenti la fréquentation. 35 000 visiteurs sont de nouveau attendus cette année.

Des pavillons thématiques

Quelque 300 exposants seront présents sur les différents espaces thématiques aménagés : Thalasso France, Sources Thermales France, Destination d’ailleurs, Urban spa, Evasion spa et Balnéothérapie design. A ces six pavillons déjà présents l’année dernière, les Thermalies auraient souhaité en ajouter deux autres, l'un dédié au tourisme médical, l'autre à la croisière. "Cette dernière sera représentée mais nous n'avons pas réuni suffisament de partenaires", regrette Karelle Geyer.

"Pourtant les clientèles bien-être et croisières se recoupent, soit un profil de quinqua CSP+ qui a du budget".  Le forfait moyen d'un séjour bien-être en France atteint facilement 2 à 2 200 euros la semaine, rapelle Karelle Geyer. "Nous essaierons de pousser la thématique croisières pour les prochaines éditions."

Parmi les tendances porteuses en 2016, ce sont les cures "detox", "no stress", "anti burn out" qui figurent de plus en plus au catalogue des propositions des centres de thalassothérapie. "Et des cures santé, sans prescription médicale, se développent sur une semaine", indique Karelle Geyer. Elles peuvent inclure entretien avec un psychologue, séances de sophrologie…. "La demande est de plus en plus forte pour cette approche thérapeutique, parce que les maux de la société sont de plus en plus anxyiogènes".

Des pratiques venues d'ailleurs

Dans cette quête, les centres explorent toutes les nouvelles tendances. Médecine chinoise, ayurveda indien, avec approche holistique, font de plus en plus recette et renouvellent l'offre avec une ouverture à des pratiques encore peu connues, telle la thérapie cranio-sacrée. 

Si la France est en majesté aux Thermalies, la Tunisie sera également présente avec un grand stand et la plupart de ses établissements hôteliers équipés. Parmi les autres destinations exposantes, la Roumanie, l'Espagne et l'Italie, ces deux dernières ayant beaucoup développé leurs offres.

11% du visitorat des Thermalies est composé de TO et d'agences de voyages qui viennent rencontrer des prestataires.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique