Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les guides de voyages ne trouvent pas le chemin des agences

Les guides de voyages sont en pleine métamorphose. Si ces ouvrages aux concepts de plus en plus étudiés rencontrent le succès en librairie, la possibilité désormais offerte de les vendre en agence est restée lettre morte.

Une étude de l’Institut Gfk montre que 42% des voyageurs achètent leur guide de voyage avant même de réserver leurs vacances. Est-ce donc parce que les jeux sont déjà faits lorsque les clients arrivent en agence que la possibilité d’y vendre des guides a si peu soulevé l’enthousiasme ? Depuis la despécialisation des baux, les initiatives allant dans ce sens semblent marginales. « On n’a pas beaucoup de retour de la part de nos adhérents, confirme Jean- Marc Rozé, secrétaire général du Snav. On a essayé de proposer des ateliers sur la diversification, mais ça ne suscitait pas l’engouement et n’apparaissait pas non plus comme un bol d’air possible. L’idée de la loi, c’était d’offrir une contrepartie à une perte d’exclusivité. Mais les agents sont attachés à leur métier et n’ont pas le temps, l’envie ou la place de vendre des prestations qui sont faiblement rémunératrices. » Logistique trop complexe, perspective de chiffre d’affaires limitées : les éditeurs n’ont pas non plus beaucoup poussé la démarche commerciale. Voyageurs du Monde, qui dispose depuis plusieurs années d’un véritable réseau de librairies spécialisées, continue de proposer ce service. L’activité est valorisante en terme d’image, mais au prix de nombreuses difficultés : "Nous avons mis quinze ans à équilibrer nos comptes, déplore Jean-François Rial. La librairie s’avère un très mauvais business. Si c’était à refaire, je ne le referai pas."