';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme fait ses comptes chez Novelli

La réunion aura lieu à 15h00 cet après-midi au secrétariat d’Etat. Il s’agira de « dresser un premier état des lieux des coûts induits par la crise et de l’impact économique pour les entreprises ». Des représentants du Ceto, du Snav, de l’APS, de la Fédération Nationale de l’aviation Marchande (FNAM), d’Air France et d’Aéroports de Paris sont conviés. Le dialogue semble donc ouvert même si les déclarations de Dominique Bussereau, le secrétaire d’état au transports demandant aux TO de « prendre leurs responsabilités », a jeté ce week-end de l’huile sur le feu. Les voyagistes avaient réclamé dès vendredi une réunion d’urgence au gouvernement pour organiser le rapatriement de leurs clients bloqués à l’étranger. Depuis, la plupart se sont organisés affrétant comme TOP ou Héliade des avions, des autocars à l’instar de Fram qui a par ailleurs pris en charge à destination l’ensemble des frais de ses clients. Bref, la facture risque d’être très lourde. « Le coût pour les voyagistes va être très important », confirme Jean-François Rial, Pdg de Voyageurs du Monde qui a jugé scandaleux les propos de Dominique Bussereau. « Si on appliquait les recettes de M. Bussereau, c’est très simple : si cela dure 15 jours, l’ensemble des voyagistes feront faillite ».

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire