';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Prêts à redécoller ?

 

Devant la baisse de l’activité éruptive du volcan Islandais Eyjafjöll, constatée hier par les experts vulcanologues et sous la pression des compagnies aériennes, les Etats européens rouvrent progressivement leurs espaces aériens. En France, le gouvernement a institué des corridors aériens qui seront ouverts entre Paris et les aéroports du sud, notamment Bordeaux-Paris, Toulouse-Paris, Marseille-Paris, Nice-Paris pour réacheminer le plus grand nombre possible de passagers en provenance de l’étranger et de programmer des vols vers l’étranger au départ de Paris, ont annoncé hier soir les services du Premier ministre dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion autour de François Fillon. Hier, les aéroports de Bordeaux, Nice, Toulouse, Montpellier, Nantes, Pau, Lyon étaient en activité.

L’espace aérien britannique va également être rouvert progressivement à compter d’aujourd’hui, à commencer par l’Ecosse, puis l’Angleterre et le Pays de Galles si les conditions le permettent au cours de la même journée, selon le service du contrôle aérien.

Cette ouverture vient après celle dans le ciel scandinave, belge ou slovaque. Mais toutes ces mesures restent provisoires, soumises aux conditions météos et bien sûr à l’activité du volcan.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire