Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Quai d’Orsay déconseille Madagascar en pleine confusion

Le maire de la capitale s’oppose au président sortant et a appelé à la grève générale hier. Le président de la République dénonce une volonté de « coup d’Etat ». Le Quai d’Orsay demande de différer les déplacements vers l’île.

 

Plusieurs milliers de partisans d’Andry Rajoelina, maire d’Antananarivo, étaient rassemblés lundi dans le centre de la capitale malgache après son appel lancé samedi à une grève générale contre le régime du président Marc Ravalomanana. Hier, il étaient rassemblés sur la place du 13 mai, au centre de la capitale malgache, tandis que des barrages étaient érigés dans d’autres quartiers de la ville. Ils protestent notamment contre la fermeture de la télévision privée du maire Viva, le 13 décembre 2008. La radio Viva avait également cessé d’émettre lundi matin. Ecourtant un voyage à l’étranger, le président Ravalomanana est rentré dimanche soir à Antananarivo et a déclaré vouloir rétablir l’ordre et sauvegarder la République à Madagascar. Dans un communiqué, M. Ravalomanana a estimé que l’appel à la révolte et à la désobéissance civile lancé par le maire correspond à un coup d’Etat. Le quai d’Orsay recommande de « différer tout déplacement à Madagascar, suite à ces manifestations, parfois violentes. » La destination a fait un retour remarqué dans les brochures des TO depuis l’an dernier et reste une destination pleine d’espoirs, jusqu’à présent toujours déçus à cause notamment de l’instabilité politique, de la pauvreté, du manque d’infrastructures touristiques et de la corruption.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique