Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le médiateur européen pousse Air France à s’expliquer

Un passager allemand a demandé des indemnisations après une grève. Devant son silence et celui de la Commission, il en appelle au médiateur.

Le 28 février 2009, la compagnie Air France saura si elle doit indemniser ou non un passager allemand qui n’a pas pu prendre un vol en correspondance, pour cause de grève en France. Ce client s’est, en effet, tourné vers le médiateur européen Nikiforos Diamandouros pour faire valoir ses droits. L’histoire remonte à l’automne 2007. Le passager revient alors de Madagascar vers l’Allemagne via Paris. Mal lui en prend, le vol en correspondance d’Air France est annulé, pour cause de grève. Il doit s’organiser lui-même pour rentrer chez lui. Selon le plaignant, il n’aurait reçu aucune aide de la compagnie, et ses demandes de compensation auraient été rejetées. Il se tourne alors vers la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), puis vers la Commission. Ses demandes étant restées sans suite, il a saisi le médiateur européen pour indiquer que la Commission européenne ne s’était pas assuré que les États membres faisaient bien valoir les droits des passagers. Contactée, la compagnie ne se souvient pas avoir eu une telle demande, et dit être très attentive à ce genre de requête. Récemment, easyJet et Ryanair ont été condamnés par la justice pour s’être abrités derrière le cas de force majeure (voir L’Écho touristique n° 2876). La Commission reconnaît d’ailleurs que le texte est flou, et envisage de le modifier. Le parlement y est favorable, voyant dans cette clause une faille dans laquelle les compagnies pourraient bien s’engouffrer, pour éviter de verser d’éventuelles indemnisations.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique