Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La grande distribution résiste bien à la crise

Les réseaux implantés dans les centres commerciaux ont réalisé de bonnes performances cet été, grâce à leurs petits prix et leur image de marque.

Alors que la plupart des agences de voyages ont vu leurs ventes stagner cet été, les réseaux de la grande distribution ont mieux tiré leur épingle du jeu. Voyages Carrefour enregistre un volume d’affaires en hausse de 6 % pour la période de juillet et août. Auchan Voyages affiche une progression de 8 % dans ses agences et de 10,5 % en incluant les ventes sur son site Internet. Enfin, Leclerc Voyages note une envolée de 8,5 %. Cette croissance a été essentiellement portée par les destinations moyen-courriers, les produits d’entrée de gamme et les promotions sur les destinations haut de gamme, signe que la baisse du pouvoir d’achat a profité aux agences de la grande distribution. La France, la Tunisie et l’Espagne, premières destinations en nombre de clients au sein des trois réseaux, ont légèrement progressé, tandis que l’Égypte et les États-Unis se sont envolées. En revanche, les destinations asiatiques et les Antilles, fortement pénalisées par les surcharges carburant, sont en net recul.

– Des comportements d’achat différents

« Notre volume d’affaires est en hausse, mais le panier moyen stagne. Notre performance s’explique donc uniquement par la conquête de nouveaux clients. Les consommateurs ont dépensé le même budget que l’année dernière, et beaucoup ont choisi leur destination de façon à éviter les hausses carburant », commente Isabelle Cordier-Archer, directrice de Voyages Carrefour. Ses locations en mobil-homes à la mer, commercialisées 199 E pour 15 jours, se sont arrachées comme des petits pains. Mais les promotions sur les destinations haut de gamme ont également été plébiscitées, comme ce produit d’une semaine à l’île Maurice au prix de 1 545 E TTC (dont 346 E de surcharges et taxes !). Même constat chez Voyages Auchan. « Nous avons ressenti la baisse du pouvoir d’achat et avons surtout vendu nos premiers prix. Les mobil-homes et les hôtels d’entrée de gamme en Tunisie ou en Espagne ont très bien marché, ainsi que les forfaits pour les parcs d’attraction. Et nous offrons des possibilités de crédit, avec paiement en trois ou quatre fois, qui sont de plus en plus utilisées », analyse Denis Pollet, le directeur du réseau.

« Nous nous en sommes bien sortis parce que nous proposons des prix 5 à 10 % moins chers que les autres agences, et garantissons en même temps un bon niveau de qualité », ajoute Isabelle Cordier-Archer. L’achat compulsif a été également un facteur de croissance. « Nos clients ne sont pas les mêmes que ceux des agences traditionnelles. Beaucoup sont attirés par nos prix affichés et par nos vitrines, équipées d’écrans plasma, et diffusant des images de rêve. En période de crise, les gens ont envie de consommer et de profiter tout de suite », conclut Denis Pollet.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique