Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Express Côtier norvégien jette l’ancre à Paris

« La filiale française de l’Express Côtier norvégien (11 navires qui assurent tous les jours depuis 110 ans la desserte de Bergen à Kirkenes en 34 escales et 11 jours), ouvre ses bureaux parisiens le 21 octobre. Dirigé par François Weill (fondateur et ancien directeur de Scanditours), Hurtigruten (le nom norvégien de la ligne de l’Express Côtier), déjà implanté en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, a bien l’intention de prom

La filiale française de l’Express Côtier norvégien (11 navires qui assurent tous les jours depuis 110 ans la desserte de Bergen à Kirkenes en 34 escales et 11 jours), ouvre ses bureaux parisiens le 21 octobre. Dirigé par François Weill (fondateur et ancien directeur de Scanditours), Hurtigruten (le nom norvégien de la ligne de l’Express Côtier), déjà implanté en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, a bien l’intention de promouvoir sur le marché français cette croisière vraiment pas comme les autres, en particulier auprès des agences de voyages. C’est un des plus beaux voyages du monde par la mer, qui permet de découvrir la Norvège autrement, de manière authentique, à bord de bateaux récents et très confortables, mais dont la spécificité est qu’ils ne sont pas réservés aux touristes puisqu’ils assurent aussi la distribution de courrier et de marchandises, explique François Weill.

Une brochure de 68 pages, tirée à 150 000 exemplaires, sortira mi-novembre. D’ici là, l’équipe d’Hurtigruten (sept personnes) n’aura pas ménagé ses efforts. Un manuel d’information sera prochainement envoyé aux agences dans le cadre d’une campagne commune de promotion avec l’office du tourisme de Norvège. Plusieurs éductours et séances de formation sont déjà programmés. Nous estimons le potentiel français à 7 000 clients par an, quand à peine 1 000 aujourd’hui empruntent l’Express Côtier.

L’ouverture de ce bureau ne remet pas en cause les partenariats existant avec les TO, Scanditours et Bennett Voyages en particulier, qui revendent également la croisière. Seul le mode de promotion et de commercialisation change, mais les tarifs pratiqués et le taux de commission (10 %) demeurent équivalents.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique