';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jet tours attend un rebond d’activité

Sur la saison d’été, le voyagiste accuse un retard de 15% en termes de réservations.

Chez Jet tours, l’hiver 2006/07 (1er novembre-30 avril) fut mi-figue mi-raisin : sa clientèle s’est érodée de 14,1% (à 110 533 voyageurs). Mais son chiffre d’affaires a mieux résisté (-2,9%), grâce à l’augmentation du panier moyen. Car, comme sa maison-mère le Club Méditerranée, le TO dirigé par Laurence Berman-Clément tire avec succès sa production vers le haut.

Concernant l’été, la saison peine à démarrer. Le niveau de réservations en date du 26 mai affiche un retard de 15%, attribué à deux phénomènes : la morosité générale du marché, que les élections ont sans doute amplifiée, et la poursuite de la montée en gamme de la production. Le voyagiste a renoncé à deux clubs Eldoradors qui ne correspondaient plus à ses exigences qualitatives (à Chypre et en Sicile) ainsi qu’à un troisième établissement, situé en Crête. L’absence temporaire de brochure dédiée aux Eldoradors (au profit d’un catalogue consacré aux hôtels loisirs), qui représentent 25% de son chiffre d’affaires, a sans doute perturbé la distribution. « Les agences n’ont pas forcément compris  », reconnaît Henri Giscard d’Estaing, PDG du Club Méditerranée. Jet tours a finalement publié, sur le tard, cette brochure appréciée de la distribution. Car il mise toujours sur ses villages-clubs, au nombre de 13 pour l’instant. « Nous avons des projets sur des destinations moyen-courriers et long-courriers, souligne Anne Bouferguene, directrice commerciale de Jet tours. Nous ajouterons un nouvel Eldorador au minimum cette année. »

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire