Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

… et améliore sa rentabilité

« La rentabilité des villages s’est significativement améliorée », a souligné Michel Wolfovski, directeur financier du Club Méditerranée lors de la présentation des résultats semestriels. « Cette année apporte une forte preuve de la réussite de notre repositionnement », a ajouté le PDG Henri Giscard d’Estaing. Au premier semestre de l’exercice 2007 (clos le 30 avril), la marque au trident a dégagé un bénéfice opérationnel courant (loisirs) de 19M€, contre 9M€ un an plus tôt. Sur la même période, le chiffre d’affaires a atteint 839M€, ce qui correspond à une hausse de 1,3% (+ 4% à périmètre constant). L’Asie a tiré la croissance (+30%), de meme que les ventes Soleil au départ de l’Europe (+14%). Le résultat net est resté stable (à 2M€).

En revanche, le nombre de clients a diminué (-3,7%, à 787 652 personnes). C’est la conséquence de la revalorisation de la production : le recul de fréquentation des 2 Tridents n’est que partiellement compensé par la légère progression des 4 Tridents. La montée en gamme de la clientèle est toutefois bien engagée sur l’ensemble des marchés, et sera terminée fin 2008, signale Henri Giscard d’Estaing. « La substitution de clientèle est quasiment terminée en France » ajoute-t-il, avant de souligner une autre bonne note de l’hiver : le développement des ventes web. « Internet a confirmé tous nos espoirs en tant que canal de vente. Notre objectif de 140M€ cette année sera dépassé. » Ce montant, qui correspond à 8% des ventes mondiales, représente les ventes finalisées soit sur le web, soit sur des lignes dédiées aux internautes. C’est aussi, peu ou prou, le dixième du volume d’affaires de Voyages-sncf.com, premier site de voyages en France.

La saison estivale s’annonce prometteuse au Club Méditerranée : le niveau de réservations (en chiffre d’affaires comparable) est en progression de 8% pour le groupe, malgré le retard de Jet tours. La croissance atteint 7,1% en Europe, La France étant « en ligne » avec cette évolution.

Interrogé à l’occasion de la présentation des résultats semestriels, sur les rumeurs de rapprochement du Club Méditerranée avec d’autres grands groupes comme Kuoni, Henri Giscard d’Estaing a nié : « Quand on est bien positionné, on n’a pas besoin de se rapprocher ». Sa priorité est, semble-t-il, tournée avant tout vers le recrutement de nouveaux Gentils Membres (GM). « Notre cible mondiale compte 60 millions de personnes, alors que nous avons eu 1,4 million de clients en 2006 ».