Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jasper Retour au temps des pionniers

«  »A Jasper, il y a peu d’embouteillages. En revanche, il faut faire attention aux bouchons créés par les wapitis, les élans ou les orignaux ! », plaisante notre guide Paula, derrière ses lunettes argentées. Il faut dire qu’ici, jamais les panneaux prévenant de la traversée d’animaux n’ont été aussi utiles. Sur la Icefields Parkway, la route panoramique qui relie Lake Louise à Jasper au terme de 280 km d’éblouissements montagneux, il faut

A Jasper, il y a peu d’embouteillages. En revanche, il faut faire attention aux bouchons créés par les wapitis, les élans ou les orignaux !, plaisante notre guide Paula, derrière ses lunettes argentées. Il faut dire qu’ici, jamais les panneaux prévenant de la traversée d’animaux n’ont été aussi utiles. Sur la Icefields Parkway, la route panoramique qui relie Lake Louise à Jasper au terme de 280 km d’éblouissements montagneux, il faut garder les yeux bien ouverts. Alors que la voiture file vers Sunawapta Falls, à 30 km de la ville, un couple de chapardeurs vagabondent le long de la route : deux jeunes coyotes s’approchent sans complexe des automobilistes, pour vérifier s’il n’y a rien à grappiller. A l’entrée de Jasper, nouvelle surprise. Deux wapitis traversent au feu rouge, devant une file de conducteurs qui n’y prêtent plus attention. Bienvenue dans cette petite ville tout en longueur qui fait western, avec sa ligne de chemin de fer et son décor à couper le souffle. A signaler quelques stars, comme la Pyramid Mountain avec son cône rosé quasi parfait, ou la Roche Bonhomme, dont le relief évoque un visage de vieillard tourné vers le ciel. Tout est ici axé vers la nature. Les ours noirs ou les grizzlys que l’on croise parfois dans les jardins. Des poubelles publiques en métal ont été spécialement conçues contre leurs assauts. Les randonneurs et les skieurs aussi, qui écument les environs comme à Maligne Lake, où coule la sinueuse et poissonneuse Maligne River. On pourra aussi admirer le superbe cadre de Medecine Lake, qui a la particularité de se vider par un siphon souterrain chaque été. Il a ainsi acquis une réputation magique auprès des Premières Nations, qui considéraient qu’il s’agissait là d’une mauvaise médecine.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique