Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Istanbul, capitale européenne de la culture

Un jury européen a désigné hier les villes d’Istanbul, Essen (Allemagne) et Pecs (Hongrie) comme capitales européennes de la culture pour 2010, un statut qui permet de catalyser de nombreux projets culturels et d’attirer les touristes.

Istanbul a été retenue comme capitale européenne de la culture en 2010 au titre des candidats provenant de pays non membres de l’UE, au détriment de Kiev. Essen (Allemagne) et Pecs (Hongrie) font également partie du tiercé gagnant.

 

La candidature de la métropole turque, préparée de longue date, était portée non par le gouvernement d’Ankara, mais par des organisations non gouvernementales.

Le choix d’Istanbul, première ville de Turquie avec 12 millions d’habitants, intervient quelques mois après la décision de l’Union européenne d’ouvrir avec ce pays des négociations d’adhésion, qui s’annoncent difficiles en raison de l’hostilité de certains Etats membres.

 

La ville allemande d’Essen, dans la Ruhr, a elle été choisie de préférence à sa compatriote de Görlitz, à la frontière polonaise.

L’argument d’Essen d’utiliser la culture pour régénérer cette ancienne ville minière a été déterminant.

Essen, dont l’ambitieux projet repose sur un budget total de 78 millions d’euros, pourrait devenir un symbole du rôle que doit jouer la culture dans toute métropole européenne, et un symbole pour les autres agglomérations européennes confrontées à des problèmes similaires, a estimé le jury.
Pour la Hongrie, qui devait de toutes façons recevoir l’une des capitales de la culture en 2010, seule la ville méridionale de Pecs était proposée au jury. Le statut de capitale européenne de la culture s’accompagne d’un soutien financier communautaire aux projets culturels présentés.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire