Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Infographie : l’e-tourisme poursuit son recul

Les sites  leaders du voyage sont devenus les mauvais élèves de l'e-commerce, alors qu’ils en constituaient autrefois la locomotive, selon les chiffres publiés ce matin par la Fevad.

"L’e-tourisme recule depuis le début de l’année", rappelle Marc Lolivier, délégué général de la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad). Sur la période allant de juillet à septembre, la diminution des ventes en ligne de voyages s'accentue, pour atteindre -4%. Cette érosion s’applique aux agences en ligne "historiques", présentes de longue date dans le panel de l’association.

Les autres secteurs d'activité résistent autrement mieux à la morosité économique. Au cours de la même période, les marchands de produits grand public ont observé une progression de 9% de leurs commandes, grâce notamment au dynamisme des places de marché. Le secteur BtoB est également tonique (+8%).

L’e-commerce reste en croissance

"Compte tenu de son poids relatif, le tourisme affecte l’e-commerce, qui progresse de (seulement) 2% au troisième trimestre 2014", à périmètre constant, ajoute Marc Lolivier.

D’un montant global de 13,5 milliards d’euros au cours de cette période, les ventes globales sur Internet ont augmenté de 1,3 milliard d’euros en glissement annuel, malgré un effondrement du panier moyen. Explication : la fréquence d’achats s’intensifie, grâce au développement des offres. "Nous avons franchi le cap des 150 000 sites marchands", ce qui reflète l’explosion des start-up.

La Fevad table sur 56,5 milliards d’euros de ventes en ligne en 2014, tous produits confondus, ce qui représente une croissance de 10,5% par rapport aux 51,1 milliards de 2013.

Pour bien comprendre les données, passez la souris devant les différents graphiques :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique