Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Influenceurs : 7 conseils pour repérer tricheurs et pique-assiettes

Comment les pros du voyage peuvent-ils détecter de mauvais influenceurs ? Nicolas de Dianous, directeur associé de We Like Travel, a fait le tour de la question lors du salon VEM.

Puissants leviers de visibilité et de recommandation, blogueurs, instagramers et youtubers sont courtisées par les marques du voyage. L’une des grandes difficultés, c’est de bien les sélectionner. Il faut avant tout de vérifier que les audiences revendiquées soient réelles et bien engagées. Nicolas de Dianous, directeur associé  de l’agence social media We Like Travel, a donné des clés pour opérer des choix éclairés, lors d’un atelier du récent salon Voyage en Multimédia (VEM), à Saint-Raphaël. Afin d’éviter tricheurs, opportunistes et pique-assiettes, sept points méritent toute votre attention.

  1. Y-a-t-il des interactions comme des « J’aime » et des commentaires de leurs posts sur les réseaux sociaux tels Facebook, Twitter, Instagram ? L’absence d’interactions est suspecte.
  2. Des commentaires sont-ils postés sur les articles publiés par l’influenceur sur son propre média (blog) ? Les articles des blogs doivent engager la communauté, et générer des échanges.
  3. Y-a-t-il des partages des articles, notamment sur les réseaux sociaux qui vont servir d’amplificateurs ? C’est un signal fort de recommandation par la communauté.
  4. Quel est le réel taux d’engagement ? Attention aux faux fans ou faux abonnés. Il existe des fermes à faux comptes et à faux commentaires, prévient Nicolas de Dianous. Des robots peuvent poster des commentaires comme « Amazing », sur des photos qui n’ont pas forcément grand intérêt. L’absence de qualité des commentaires est vite palpable.
  5. Gare aussi aux « blogueurs les plus actifs dans le démarchage, qui sont souvent les moins influents », ajoute-t-il. Sans parler des divas, rares mais… nuisibles. « Sur 120 opérations influenceurs réalisées par We Like Travel ces dernières années, nous n’avons été confrontés que deux ou trois fois à un influenceur problématique. »
  6. Nombreux sont les soit-disant « meilleurs blogs de France ». Ou « le top 5 des blogs ». Méfiez-vous, c’est souvent faux, commente l’agence We Like Travel.
  7. Il est indispensable de vérifier l’évolution des données social media des influenceurs. Certains blogueurs et autres youtubers sont honnêtes avec leurs chiffres, d’autres pas. Il y a des variations très importantes de followers qui cachent des « fakes », comme le montre le graphique d’un présumé influenceur du voyage ci-dessous. Un jour, il a curieusement gagné 112 fans, puis en a perdu autant le lendemain.

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.