';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Grève générale chez Air France le 22 février

Estimant que l’accord signé est « bien en deçà des attentes des salariés », les syndicats demandent une revalorisation des salaires.

Le 22 février, dix syndicats appellent à une grève afin d’obtenir une hausse des salaires de 6%, supérieure à celle de 1% signée par deux syndicats non représentatif (CFE-CGC et la CFDT) à l’issue des négociations annuelles obligatoires.

La direction déclare qu’elle appliquera la mesure de manière unilatérale au motif qu’une hausse brutale des coûts serait irresponsable. Pourtant, vendredi prochain, direction d’Air France devrait annoncer des bénéfices record.

Dénonçant la mascarade des négociations, »l’aumône » bien en deçà des attentes des salariés qui ne pourra compenser l’augmentation du coût de la vie et rattraper les salaires bloqués depuis 2011, les dix syndicats (SNPL, Spaf et Alter, SNPNC, Unsa-PNC, CGT, FO, SUD, CFTC et SNGAF) appellent l’ensemble du personnel Air France, tous secteurs confondus, à une grève générale le 22 février prochain.

L’accord prévoit une augmentation générale de 0,6% au 1er avril et 0,4% au 1er octobre, pour tous, et une enveloppe d’augmentations individuelles (primes, promotions, ancienneté…) de 1,4 % pour les agents au sol, en plus d’une revalorisation des indemnités de déplacement.

Selon La Tribune, « la masse salariale d’Air France s’élevant à 4 milliards d’euros, une hausse salariale de 6% représenterait une augmentation de la masse salariale de 240 millions d’euros ».

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.