Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Galle et la côte sud-ouest

« La vie après le tsunamiChandra Wickramasinghe, le patron de l’agence Connaissance de Ceylan, passait les fêtes de fin d’année en famille, près de Galle, quand l’énorme vague est venue tout balayer sur son passage. « Terrifiant ! » Chandra comprend rapidement qu’à la phase d’urgence va succéder une autre période, moins médiatique mais tout aussi difficile, plus longue aussi, sans doute… Il décide d’agir, modestement, et crée l’ass

La vie après le tsunami

Chandra Wickramasinghe, le patron de l’agence Connaissance de Ceylan, passait les fêtes de fin d’année en famille, près de Galle, quand l’énorme vague est venue tout balayer sur son passage. Terrifiant ! Chandra comprend rapidement qu’à la phase d’urgence va succéder une autre période, moins médiatique mais tout aussi difficile, plus longue aussi, sans doute… Il décide d’agir, modestement, et crée l’association Reconstruire et Vivre, afin d’aider un village de pêcheurs dévasté par le tsunami. Un parmi tant d’autres, évidemment, mais qui pourrait l’en blâmer ? A Galle, la vieille ville, protégée par ses remparts, n’a pas souffert. En revanche, les quartiers modernes ont été ravagés. Nous devons en tirer la leçon, aider les gens à reconstruire mieux. Aitken Spence, une autre agence réceptive, a elle aussi créé un fonds pour aider les pêcheurs à reconstruire leurs maisons et racheter des bateaux. D’autres villages, le même drame… Ce désastre nous a rapprochés de la communauté, précise Tikiri Ellepola, un des directeurs d’Aitken Spence. L’élan solidaire et sincère des deux hommes ne s’abrite pas derrière des faux-semblants : Nous avons tous besoin que les touristes reviennent, mais nous voulons montrer un peuple debout. En hommes d’affaires assumés, ils savent bien que ce n’est que lorsque la côte sera reconstruite qu’elle attirera de nouveau les touristes. Pour l’heure, ils ont recomposé leurs circuits, évitant Yala et le Grand Sud, mais concernant Galle et sa région, ils s’interrogent : De nombreux hôtels sont en état, mais des milliers de villageois s’entassent sous des tentes. Comment vont réagir nos clients occidentaux ?

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique