Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Etats-Unis/Canada

L’Amérique du Nord confirme son retour en grâce. Même si la fréquentation touristique au Canada a ralenti un peu, les Etats-Unis ont fait le plein.

Après l’amorce d’un retour en grâce en 2004, l’année 2005 a été celle de la confirmation pour le continent nord-américain. La fréquentation française aux Etats-Unis avait connu une hausse de 13 % en 2004 (775 274 touristes). Un an plus tard, elle fait encore mieux avec 13,4 %. Un rétablissement que l’on retrouve dans les chiffres du Ceto : les ventes de forfaits ont bondi de 27,7 % en 2005 (73 959 clients). Nous avons retrouvé les niveaux de performance que nous avions avant les attentats du 11 septembre 2001, se félicite Patrice Caradec, directeur général de Vacances Transat. Au-delà du réchauffement des relations franco-américaines et des effets de la baisse du dollar, certains tour-opérateurs expliquent ce regain par un désir des clients de sortir des sentiers battus.

Des voyages à la carte

Aussi bien pour les Etats-Unis que pour le Canada, nous avons joué à fond notre rôle de spécialiste, en proposant plus de voyages à la carte pour la clientèle individuelle, explique Jean- Marie Douau, directeur de Jetset- Equinoxiales.

Après un bond de 20 % en 2004, consécutif à l’après-SRAS, la fréquentation française au Canada a un peu infléchi sa croissance, avec une hausse de 7 ,4 % en 2005. Un coup de frein qui se ressent chez le leader de la destination, Vacances Transat (51 600 clients, +4,8 %). Nous avons néanmoins bien profité de l’augmentation des vols de la compagnie maison, Air Transat, qui a ouvert des lignes au départ de la province française et a diversifié sa commercialisation sur les GDS, se réjouit Patrice Caradec. Une dynamique qui a aussi profité à Jetset (+20 %, avec 3 190 clients). Nous avons observé un net décollage de l’Ouest canadien, en particulier des combinés avec les Etats-Unis via Seattle, confirme Jean-Marie Douau.

Pour 2006, cette reprise canadienne devrait encore se renforcer, alors que les Etats-Unis sont de nouveau plombés par l’épisode des passeports électroniques et les mesures de sécurité. Nous nous attendons à un recul de 17 à 18 % de notre activité aux Etats-Unis sur l’ensemble de l’année, concède Patrice Caradec.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique