Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Enquête : le mobile gagne du terrain avant et pendant le voyage

Préparation, réservation, consultation de carnets dématérialisés : le smartphone devient indissociable du voyageur, comme l’explique le groupe Benchmark/Journal du Net dans une nouvelle enquête.

L'Institut CCM Benchmark vient de publier sa grande étude consacrée au Tourisme et mobile, qui s’appuie sur un sondage mené en décembre 2014 auprès de 1 200 internautes français membres de son panel.

La suprématie du web dans le tourisme n’est plus à démontrer, conclut-il : Internet s’est imposé depuis plusieurs années comme le premier canal de réservation de voyages. Et l’ordinateur reste l’équipement privilégié pour les commandes passées avant le départ, en particulier le transport et l’hébergement. Au global, 72% des personnes interrogées ont effectué une réservation sur leur PC/Mac avant de plier bagages, contre 15% à partir de leur smartphone ou de leur tablette.

Préparation, voire réservation

La majorité des Français surfent sur leurs mobiles afin de planifier leurs vacances. Le taux de conversion demeure faible, surtout quand l'écran tient dans la poche. Seulement "15% des internautes ont effectué une réservation de prestations touristiques sur smartphone ou tablette avant leur dernier séjour", explique Auriane Guzzo, chef de projet études du groupe CCM Benchmark Group. Le pourcentage varie selon les produits, de 13% pour l'hébergement  à 36% s'agissant des activités culturelles.

Mais les réservations mobiles augmentent plus rapidement que sur ordinateur, notamment pour des dossiers de dernière minute. Sans surprise, celles qui sont concrétisées sur des smartphones sont beaucoup plus tardives par rapport à la date du séjour : un tiers des réservations d’hébergement a été effectué moins de 15 jours à l’avance.

Autre conclusion clé : les données des agences de voyages en ligne (OTAs) révèlent que les terminaux mobiles sont utilisés pour des séjours particulièrement courts, d'où un faible panier moyen. "63% des internautes qui ont effectué des réservations ont ainsi dépensé plus de 200 euros sur PC, contre seulement 30% sur smartphone", précise Auriane Guzzo. La tablette, dont l’usage se rapproche de celui de l’ordinateur (usage sédentaire, à domicile), enregistre des montants plus élevés que le smartphone.

7% des voyageurs ayant réservé un logement avant leur départ ont utilisé leur smartphone.
 
 
 

Compagnon de voyage

Avec la baisse des frais de roaming, les terminaux mobiles deviennent de vrais compagnons de voyage en France comme à l'étranger. Des applications proposent à leurs utilisateurs de glaner des informations touristiques, de créer des itinéraires de visite, d’enregistrer des photos et de les partager depuis leur smartphone. Kuoni et autres Voyageurs du monde vont jusqu’à proposer des carnets de voyage dématérialisés. Qu’en pensent les internautes ? 6% d’entre eux ont déjà testé ce type d’application. Et 46% se montrent intéressés (50% des jeunes, contre 42% des plus de 55 ans).

Au-delà des services full-web, les acteurs du tourisme identifient également le mobile comme levier de génération de trafic dans les points de vente. Se développent ainsi des applications, conçues comme des passerelles entre Internet et le réseau physique, proposant des promotions dans des agences ou des hôtels situés à proximité. Interrogés sur leur intérêt d'un tel dispositif au cours de leur séjour, les internautes sont partagés. Si la moitié des répondants y sont favorables, seuls 15% accepteraient des notifications push. Il faut donc tester et pratiquer le web-to-store de manière raisonnée.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique