Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

En Bretagne, les sites de loisirs ont retrouvé des couleurs en 2021

Près de 7 millions de visiteurs ont fréquenté au moins l’un des 216 sites ayant répondu à l’enquête de Tourisme Bretagne. C’est bien mieux qu’en 2020, mais encore loin du niveau enregistré en 2019.

La Bretagne a été l’une des régions de France qui a le plus « profité » des conséquences de la pandémie, en tout en ce qui concerne l’accueil de touristes français. Les quelques 216 sites de loisirs ayant répondu à l’enquête de Tourisme Bretagne ne contrediront pas cette affirmation, puisqu’ils ont constaté une fréquentation bien supérieure à celle enregistrée en 2020, en accueillant près de 7 millions de visiteurs (+32%).

Pourtant, elle ne rattrape pas encore le niveau observé en 2019 (-25%). La faute au troisième confinement du mois d’avril 2021 et aux règlementations sanitaires contraignantes, selon Tourisme Bretagne. Les périodes d’ouvertures ont été réduites en 2021 (14% des établissements ouverts toute l’année contre 32% en 2019), ce qui a concentré la fréquentation sur le cœur de saison (55% des entrées cumulées en juillet et août contre 44% en 2019).

Les clientèles étrangères et groupes font défaut

En outre, la clientèle étrangère manque une nouvelle fois à l’appel par rapport aux années précédant la crise sanitaire. En 2018, elle a pesé jusqu’à 10% du visitorat de ces différents lieux de loisirs. La clientèle « groupes » a également fait défaut, ne pesant que 7% du visitorat, contre 17% en 2018.

En tête des sites les plus fréquentés, on retrouve notamment les parcs de loisirs avec Océanopolis, installé à Brest, le Grand Aquarium de Saint-Malo ou encore le Parc animalier et botanique de Branféré à Le Guerno.

Les indicateurs économiques semblent quant à eux se maintenir : 51 millions d’euros de chiffre d’affaires ont été générés. Les structures répondantes ont employé, en cumulé, 1 200 équivalents temps plein.

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique