Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Drone : La Plagne aura sa piste dédiée

Les drones se multiplient, et risquent de créer des nuisances sur des lieux touristiques, notamment à la montagne. Des stations comme La Plagne ont trouvé une parade pour l'éviter.

 

Après la GoPro, les drones. Les skieurs devraient graduellement s'équiper. Alors, comment empêcher une invasion de petits aéronefs avec leur caméra embarquée au-dessus des pistes ? C'est une question que doivent se poser nombre de lieux à forte affluence touristique, tant l'usage des drones se démocratise.

Funslope, qui sera la plus longue d’Europe

La station de La Plagne entrevoit une parade. Les skieurs pourront se faire filmer par un drone sur une piste dédiée : la toute nouvelle Funslope, qui sera la plus longue d’Europe. "Le premier test aura idéalement lieu avant la fin de saison, avec une start-up grenobloise qui a conçu un bracelet connecté avec un drone qui suit le skieur : les personnes récupèreront ensuite la vidéo dans l'application Yuge", a expliqué Thomas Saison, directeur marketing et ventes de La Plagne au sein de La Compagnie des Alpes, lors de Net managers'now, organisé du 11 au 14 janvier à La Plagne. "Nous voulons éviter que les gens viennent avec leur drone, afin de limiter les nuisances visuelles et sonores. Nous ne faisons pas encore face à ce problème, mais nous préférons anticiper et encadrer. Les drones peuvent poser des problèmes de sécurité, alors que la règlementation actuelle n'empêche pas leur usage dans un domaine skiable".

L'appli Yuge, un service connecté…

Gagnant des Trophées de l’innovation de L’Echo touristique et des Travel d’Or, Yuge est une jeune application qui sert de compagnon de poche sur les pistes de Paradiski (La Plagne, Les Arcs, Peisey-Vallandry).

Les fonctionnalités les plus utilisées sont la météo, les performances et le plan des pistes. Libre à chacun de suivre ses amis, dans un esprit communautaire, et d'émulation grâce à un classement. "Avec Yuge, l'expérience skieur est meilleure, le consommateur a le pouvoir. Plus qu’une application, c’est un service connecté, très engageant pour nous, puisqu'il faut penser à tout", ajoute Thomas Saison.

… et une source de data

Au cours de sa première saison en 2015/16, l'application a enregistré 120 000 Yugers. Depuis l’ouverture de la station cet hiver, 35 000 nouveaux profils ont été créés.

"Avec l'application, nous sommes riches d’une data, ce qui n’a pas de prix. Nous savons où et comment les personnes skient. Nous avons appris qu'il s'agissait d'intermédiaires confirmés, venant en famille ou entre amis. 78% achètent le forfait Paradiski couvrant 3 stations".

%%HORSTEXTE:1%%