Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Baromètre Snav/Atout France : la France en tête en décembre

Comme en 2013, la destination France a réalisé de bons scores en décembre 2014, en départs ainsi qu'en réservations.

Les volumes d’affaires sont globalement restés stables dans les agences de voyages françaises en décembre 2014 par rapport à l’année précédente, en réservations comme en départs, d’après les données du baromètre mensuel Snav/Atout France.

En nombre de passagers, la tendance est plus contrastée. En réservations, les volumes augmentent de 6% (une progression qui s’ajoute aux +7% déjà enregistrés en décembre 2013), laissant entendre que les prix moyens tendent à baisser. En termes de départs, en revanche, le nombre de pax recule de 3%, compensée par la hausse des paniers moyens.

Le Maroc, grand perdant du moyen-courrier

Dans le détail, par destination, c’est la France qui tire son épingle du jeu. Elle bénéficie de réservations en forte augmentation (+14% en nombre de pax et +2% en volume d’affaires), les départs étant plus faibles (+2% en pax, -5% en volume d’affaires). La métropole est celle qui s’en sort le mieux, alors que les Antilles sont orientées à la baisse, en départs comme en réservations.

Sur le moyen-courrier, le Maroc dévisse en départs aini qu'en prises de commandes. A l’inverse, la Grande-Bretagne affiche une nette progression sur les deux indicateurs.

Des perspectives encourageantes pour janvier

Sur le long-courrier, la Chine est la seule, parmi les principales destinations, à enregistrer une diminution des réservations. Ces dernières sont en hausse partout ailleurs, en particulier vers la Thaïlande, qui affiche également de belles performances en départs.

Sur janvier 2015, les perspectives sont plutôt favorables pour la France métropolitaine. En effet, la tendance du cumul à fin décembre des réservations pour des départs en janvier est en hausse de 23% en passagers par rapport à 2013, et de 16 % en volume d’affaires. A l’inverse, les perspectives sont défavorables pour le long et moyen-courrier.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique