Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Attentats terroristes à Bombay

Sept attentats à l’explosif ont frappé quasi-simultanément les transports ferroviaires de Bombay et de sa banlieue hier soir faisant au moins 140 morts et 300 blessés.

Sept attentats quasi-simultanés ont fait au moins 140 morts et 260 blessés hier à Bombay . Les explosions ont eu lieu à l’heure de pointe, dans les transports ferroviaires de la capitale financière de l’Inde, dans un intervalle de 20 minutes, la première à 18h24 (12H56 GMT). Six explosions ont eu lieu dans des trains ou gares bondées des quartiers de Matunga, Khar, Mahim, Jogeshwari, Borivali et Bhayendar, à Bombay même et dans sa banlieue. Une septième explosion a eu lieu dans un métro. C’est le bilan, le plus lourd jamais vu depuis des années Inde et il n’a cessé d’évoluer au fil des heures. Les déflagrations causées par des explosifs semblent avoir été coordonnées et les autorités suspectet les rebelles islamistes qui combattent les troupes fédérales au Cachemire indien. Bombay et la capitale New Delhi ont été placées en alerte maximale.

Bombay a été plusieurs fois la cible d’attentats à la bombe dans le passé. En 1993, une série d’explosions y avaient tué plus de 300 personnes et blessé plus de 1.000.

Plus récemment, le 7 mars 2006, un triple attentat avait été perpétré à Bénarès (nord), la plus importante ville sainte hindoue, faisant 23 morts. A New Delhi, un triple attentat avait fait 66 morts le 29 octobre 2005.

 

Pour tous ces attentats, les autorités indiennes avaient montré du doigt des groupes islamistes basés au Pakistan et actifs au Cachemire indien, en proie à une insurrection islamiste depuis 1989.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique