Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Alain Ducasse s’attaque au marché des croisières sur la Seine

A partir de septembre, les touristes pourront goûter à de nouvelles promenades gourmandes sur la Seine, à bord d’un bateau 100% électrique.

Il affiche des courbes futuristes et une citation latine pour devise. Ce nouveau bateau de croisière sera amarré rive droite, port Debilly, dans le 16e arrondissement de la capitale et embarquera ses premiers passagers à partir du mois de septembre. Pour des croisières gourmandes, forcément, signées du chef Alain Ducasse. Ducasse sur Seine, c’est en effet le dernier projet du chef multi-étoilé, qui se lance sur le fleuve parisien en revendiquant ses spécificités.

“Véritable innovation industrielle, Ducasse sur Seine garantit une navigation silencieuse et écologique, souligne un communiqué. D’une longueur de près de 40 mètres, le bateau propose des croisières uniques, culturelles et gourmandes, sur la Seine, sans aucune émission. »L’objectif est de réaliser 700 croisières par an, les réservations étant déjà ouvertes.

Des menus de 100 à 500 euros

Au total, le bateau pourra accueillir 200 passagers, pour une croisière qui durera une heure trente. Plusieurs formules seront proposées à bord le midi, allant de 100 à 250 euros par personne. Pour profiter de la balade « by night », il en coûtera de 150 à… 500 euros par personne, si l’on opte pour le menu « Paris est une fête » en cinq plats avec champagne, offrant la garantie de profiter de la plus belle vue.

« Les innovations concernent aussi la restauration et le service à bord puisque la cuisine est entièrement préparée sur le bateau, en fonction des saisons, comme dans un véritable restaurant », indique le groupe Alain Ducasse. En dehors des heures de croisière, le bateau sera ouvert, à quai, pour le tea time ou l’apéritif.

Le groupe Ducasse est à la fois investisseur et opérateur de ce nouveau projet. Mais il n’est pas seul derrière sa conception. Si le bateau porte le nom du très médiatique chef (qui vient par ailleurs de céder le contrôle des Collectionneurs à Xavier Alberti), le projet a été développé en partenariat avec Citysurfing. Cette société a en effet remporté l’appel à projets organisé par Ports de Paris pour l’emplacement et a fédéré l’équipe des investisseurs, designers et industriels autour du bateau. Spécialisé dans le développement de nouveaux concepts sur l’eau, Citysurfing était notamment derrière le premier hôtel flottant de la capitale, le Off Paris Seine, du groupe Elegancia. Les deux projets portent d’ailleurs la patte de l’architecte naval Gérard Ronzatti, qui les a conçus. La Caisse des Dépôts a également contribué financièrement au développement de ce projet.