Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

5 Rivière des Anguilles

Tortues à la Vanille

Un bébé qui monte sur la carapace d’une tortue, ça n’existe pas. Un crocodile qui se déguste en beignet, ça n’existe pas. Des iguanes partis à la plage, ça n’existe pas. Mais si, ça existe, au sein de la Vanille Réserve des Mascareignes ! C’est au sud de l’île, sur cinq hectares de forêt tropicale où les bambous tutoient les palmiers. Là-bas, les tortues se laissent caresser et nourrir par les visiteurs, pour mieux se rendormir ensuite. Les plus petites, très collées-serrées dans la nursery, tiennent au creux d’une main. Ce sont des Lilliputiens comparés au doyen, Domino (95 ans et 275 kg), toujours prompt à procréer. Depuis vingt ans, Vanille connaît une explosion démographique : sur les 1 000 carapaces de la réserve, originaires des Seychelles et de Madagascar, 800 sont des mineurs. Grâce à cette démographie galopante, l’Australien Owen Griffiths, scientifique et cofondateur du parc, a pu porter un fabuleux projet : la réintroduction de tortues géantes sur l’île voisine de Rodrigues. D’autres hôtes moins ragoûtants vivent dans la réserve : 2 000 crocodiles du Nil qui, tapis derrière leurs grillages, semblent aussi lymphatiques que les tortues. Mais, tout compte fait, c’est dans l’assiette du restaurant Le Crocodile affamé qu’on les préfère. En beignets, rehaussés de piment, ils ont un goût d’acras antillais. Maurice possède un autre parc incontournable, version végétale : Pamplemousses. C’est le jardin de Giverny local, avec ses nénuphars géants et ses plantes aromatiques. Un très joli lieu de promenade, surtout aux heures chaudes de la journée.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique