Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

5 Novi Sad

L’Athènes serbe

« Gibraltar sur le Danube » était le surnom de cette forteresse autrichienne, douze fois plus grande que celle de Belgrade, qui surplombe le fleuve de ses 110 mètres de hauteur. Elle héberge aujourd’hui un hôtel de luxe, le Léopold Ier. Les marchands de Novi Sad avaient négocié un statut de ville royale libre. Son charmant centre reste coquet et agréable à vivre, empilant des strates d’histoire comme dans les rues piétonnes autour de la place de la Liberté, où trône la statue d’un ex-maire, Svetozar Miletic, aux faux airs de Karl Marx. Comme beaucoup d’étapes sur le Danube, la capitale de la Voïvodine a brassé les peuples : la plaque d’entrée de la bibliothèque est écrite en serbe, hongrois, russe, slovaque et roumain. Einstein épousa une fille du pays. Et ses habitants sont considérés comme « flexibles et tolérants ». Ce qui ne les a pas empêchés de vivre des drames : le massacre de Juifs par les nazis ou la destruction de ses trois ponts par les avions de l’Otan. Mais Novi Sad a séché ses larmes. Chaque été, le festival de musique Exit rassemble plus de 50 000 jeunes venant de toute l’Europe.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique