Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

2005 confirme une reprise…

Selon le baromètre annuel du Ceto, les ventes de forfaits ont progressé de 6,5% au cours de l’exercice 2004-2005.

Au cours de la période du 1er novembre 2004 au 31octobre 2005, les tour-opérateurs membres du Ceto (association de tour-opérateurs) ont fait voyager 6 538 574 clients, soit une hausse de l’activité de 5,5%, par rapport à l’exercice 2004 (à périmètre comparable). La recette unitaire moyenne a progressé de 0,7% pour s’établir à 660 € générant un volume d’affaire de 4,316 milliards d’euros en hausse de 6,3%.
Le trafic des voyages à forfait avec 4 942 649 clients enregistre une hausse de 6,5%. La recette unitaire moyenne des voyages à forfaits a progressé sensiblement de +0,3%, à 748 € générant un volume d’affaires de 3,695 milliards d’euros en hausse de +6,9%. Le trafic des vols secs avec 1 595 925 passagers enregistre une hausse de +2,5%. La recette unitaire moyenne des vols secs a progressé de +0,5% , à 389 € générant un volume d’affaires de 621 millions d’euros, en hausse de 3%.
La progression de 6,5% du nombre de clients forfait se décompose en une progression de +5,6% sur l’hiver et de +7,1% au cours de la saison d’été.

L’embellie des ventes de forfaits se confirme donc pour la deuxième année consécutive (+3,5% en 2003-2004), rompant avec la spirale négative engagée en 2000 même si cette performance est en deçà des résultats de 2000 (+7,43%). « Nous espérions retrouver ce niveau, voire même atteindre une croissance à deux chiffres », remarque René-Marc Chikli, président de l’association. « Nous l’aurions frôlée, même pénalisés par le tsunami puisque l’hiver avait finalement été bon . C’est l’effondrement des réservations depuis le 15 août, avec en plus quelques destinations phares en panne comme le Mexique ou l’Egypte, qui a grevé la fin de la saison d’été pourtant très bien engagée, avec beaucoup de stocks. Les ventes de forfaits estivaux s’affichent en hausse de 7,1%, ce qui reste un bon été,  mais nous tablions plutôt sur 10% ».

 

Les résultats sont contrastés d’une destination à l’autre. La France progresse très légèrement en nombre de clients (+2%) mais reste stable en termes de volume d’affaires (-0,2%). C’est le moyen courrier qui a tiré la croissance avec des ventes de forfaits en hausse de +11,6% tandis que le long courrier est en baisse

(-0,9%).

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire