Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

1 Miami Beach

Sea, Sex et Art Deco

Plus de 30°C au thermomètre, 100 % d’humidité et les 15 kilomètres de la célèbre plage de Miami Beach. Le théâtre des vacances et des apparences est dressé, le spectacle peut commencer. Bikinis, cabriolets tunés et chaînes en or : les codes sont rodés depuis des décennies. Banc de sable prisonnier de la mangrove, des palétuviers et des crocodiles au début du XXe siècle, la presqu’île de Miami Beach s’est convertie en paradis de la jet-set dès l’entre-deux-guerres, se parant de grands hôtels où les stars de cinéma avaient leurs quartiers. De cet âge d’or, elle a conservé ce qui la rend immanquable : Art Deco District. Sur le kilomètre carré qu’il occupe, il reste environ 800 bâtiments de l’époque, célèbres pour la symétrie de leurs façades, leurs couleurs blanches et pastel, les sourcils qui surplombent leurs fenêtres, leurs formes mêlant angles droits et rondeurs, leurs lettres en néon, leur décoration architecturale inspirée de l’univers naval… Certains sont restés des adresses mythiques, mais beaucoup ont été transformés en boutiques, restaurants, bars latino et clubs ultrabranchés. Car dans ce temple de la hype et des loisirs, la nuit est au moins aussi chaude que le jour. Sur Collins Avenue et Ocean Drive, dans la chaleur étouffante du soir, un nouvel acte s’ouvre. Voilà le défilé des limousines et des belles de nuit, brushées, maquillées et haut perchées…

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique