Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Où réussir votre BTS

| | | par
Si le BTS AGTL est bien adapté aux besoins, offrant des débouchés et correspondant au niveau d'excellence de la profession, le BTS VPT pose plus de problèmes. Car même s'il a été réformé depuis trois ans, il est déjà dépassé selon certains, ne correspondant plus aux évolutions rapides du métier de vendeurs.
Si le BTS AGTL est bien adapté aux besoins, offrant des débouchés et correspondant au niveau d'excellence de la profession, le BTS VPT pose plus de problèmes. Car même s'il a été réformé depuis trois ans, il est déjà dépassé selon certains, ne correspondant plus aux évolutions rapides du métier de vendeurs.
© GETTY

L'Echo touristique publie le très attendu palmarès 2004 des établissements scolaires préparant aux deux BTS tourisme, en collaboration avec la FFTST. Un bon indicateur, à l'heure des inscriptions pour la rentrée prochaine.

C'est un rendez-vous qui est devenu une référence. Comme chaque année, L'Echo touristique publie, avec le concours de la Fédération française des techniciens et scientifiques du tourisme (FFTST), le palmarès des meilleurs résultats aux BTS tourisme.

Il s'agit, depuis la réforme du diplôme il y a trois ans, des BTS vente et production touristique (BTS VPT), plus particulièrement tournés vers les agences de voyages, et des BTS action et gestion touristique locale (BTS AGTL), destinés à préparer à des métiers du tourisme réceptif et de l'accueil. Les deux diplômes se préparent en deux ans, en alternant périodes de cours et stages pratiques. Ils sont désormais bien identifiés, tant par les étudiants que par la profession. Les épreuves des examens se sont déroulées en mai et juin 2004, mais les statistiques officielles globales ne seront connues qu'en juin prochain. L'Echo touristique vous dévoile les premiers résultats.

Point important cette année : ce palmarès permet d'établir une comparaison avec les promotions de l'année dernière, qui étaient les premières depuis la réforme des examens. Les statistiques récoltées par la FFTST concernent 123 établissements sur 185 répertoriés (120 sur 186 l'an dernier). 3 495 étudiants se sont présentés aux deux examens l'an dernier, soit sensiblement le même nombre qu'en 2003 (3 492). 76,02 % d'entre eux ont passé les épreuves avec succès (contre 76,78 % l'an dernier). Le BTS VPT réalise un score national de 74,05 %, avec 1 424 étudiants admis sur 1 923 présentés (1 520 sur 2 051 l'année dernière). Le score effectué par le BTS AGTL est légèrement meilleur (78,44 % de reçus), soit 1 233 lauréats sur 1 572 élèves présentés (1 161 reçus sur 1 441 l'an dernier).

Le BTS VPT doit s'adapter

Première constatation im-portante : le nombre d'étudiants a baissé en BTS VPT (128 de moins), tandis qu'il augmentait du même nombre en BTS AGTL (128 candidats de plus). Il paraît toutefois précipité d'affirmer que ce report d'inscriptions est lié à l'actualité du secteur de la distribution, même si les enseignants suivent avec intérêt les sujets qui préoccupent les agences, notamment la disparition des commissions et le développement d'Internet, pour conseiller les élèves.

Il faudra attendre encore un ou deux ans pour voir s'il s'agit-là d'un phénomène de fond et s'il y a désormais une méfiance vis-à-vis des débouchés potentiels dans les agences. "Il est vrai qu'on se pose moins de questions sur les débouchés et les évolutions des BTS AGTL. En revanche, le BTS VPT va devoir s'adapter, même si la réforme de l'examen date de moins de trois ans. Les changements du métier sont plus rapides que ceux de l'Education nationale, et nous devrons attendre au moins cinq ans pour vérifier la pertinence des programmes", explique un chef d'établissement de la région Paca.

Les Pays de la Loire en tête des régions

Les établissements scolaires ont été regroupés cette année par la FFTST en 16 grandes régions (Aquitaine, Auvergne, Bretagne, Centre, DOM-TOM, Est, Ile-de-France, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Nord-Picardie, Normandie, Paca, Pays de Loire, Poitou-Charentes, et Rhône-Alpes/ Bourgogne/Franche-Comté). Ce qui permet de dégager les performances des écoles à un niveau régional. Toutefois, ce tableau est incomplet, car il manque les résultats de certains établissements importants : 11 seulement sont répertoriés par exemple en Ile- de-France, aucun dans les DOM-TOM. Il faudra attendre les résultats officiels du ministère de l'Education nationale pour un bilan exhaustif.

Toutefois, les premières conclusions sont significatives. Les Pays de Loire (onze établissements sur quinze ont ré-pondu) affichent les meilleurs résultats, avec un taux de réussite global de 87,32 % (186 élèves reçus sur 213 présentés), et le meilleur taux de réussite tant pour le BTS AGTL (88,89 %) que pour le BTS VPT (85,06 %). Derrière, le Languedoc-Roussillon (11 établissements sur 14) présente un taux de réussite global de 84,05 %, dont 86,21 % en BTS AGTL et 81,90 % en BTS VPT. La région PACA, où a été intégrée la Corse, monte sur la troisième marche de ce classement, avec 81,55 % de réussite (80,67 % en VPT et 82,76 % en AGTL).

Rhône-Alpes/Bourgogne/ Franche-Comté voit son taux de réussite plombé par quelques résultats médiocres, malgré trois établissements qui fournissent des taux de réussite de 100 % au BTS VPT (le lycée Anna-de-Noailles à Evian-les-Bains, l'ESC Wesford à Grenoble, et le Lycée Tezenas-du-Montcel à Saint-Etienne, un habitué de notre palmarès, qui figure cette année encore en tête, avec 15 reçus).

Du coup, la région se retrouve en 8e position, avec 79,88 % (84,42 % au BTS VPT et 75,86 % au BTS AGTL). Même chose pour la région Est, qui termine 12e (70,83 %), bien que le Lycée de Bazeilles (18 élèves présentés) et ICCA Formation à Reims (mais avec seulement 2 élèves) affichent 100 % de réussite au BTS VPT. Enfin, l'Ile-de-France ferme la marche (11 établissements sur 31 répertoriés), avec 62,40 % de réussite, mais un grand nombre d'élèves inscrits.

Eliminer les mauvais élèves pour un meilleur classement

Ces statistiques sont d'ailleurs toujours à relativiser, car les effectifs des sections varient considérablement, qu'il s'agisse d'établissements publics, privés sous contrat, ou privés. "Il faut prendre en compte deux critères très importants dans la lecture des chiffres : il est évidemment bien plus difficile d'obtenir 100 % de réussite lorsqu'on présente 30 élèves à l'examen plutôt que deux ! Par ailleurs, certaines écoles éliminent les élèves les moins performants en fin de première année, pour obtenir de meilleurs résultats aux examens, mais se gardent bien de communiquer sur le sujet", prévient Daniel Carrasco, directeur du lycée technique Clovis-Hugues, à Aix-en- Provence. Ainsi, pour le BTS VPT, parmi les 95 établissements recensés, les effectifs varient de 2 (ICCA Formation à Reims, premier du classement) à... 56 élèves (ENC à Paris, 76,8 % de réussite) ! En BTS AGTL, ils vont de 2 à 35 (le lycée Alexandre-Vialatte, à Chamalières), l'effectif moyen se situant autour de 15 élèves.

Une réelle qualité de l'enseignement

Côté établissements, cette fois-ci, trois écoles se disputent la première place du palmarès pour le BTS AGTL, avec 100 % de succès : le lycée technique d'hôtellerie et de tourisme de Biarritz (17 reçus), en tête pour la deuxième année consécutive, ainsi que le lycée Gaston-Berger de Lille et le lycée Colbert de Lyon (respectivement 18 et 19 lauréats), qui améliorent leurs résultats de l'année dernière. Par ailleurs, nombre d'habitués de nos précédents palmarès figurent encore cette année parmi les vingt premiers de la liste, preuve d'une réelle qualité de l'enseignement dans ces établissements. C'est le cas, par exemple, du lycée de Gascogne, à Talence (96,30 %), du lycée Sainte-Ursule à Tours (96,15 %), de l'institut La Cadenelle à Marseille (94,74 %). Sans oublier le lycée Cordouan de Royan (92,59 %). Cette école avait gagné, en avril 2004, les Olympiades du tourisme, organisées par la FFTST en partenariat avec L'Echo.

Premiers l'année dernière, les lycées Chaptal de Mende et Lesdiguières à Grenoble se retrouvent, cette année, à la 7e place du palmarès (94,44 % chacun). Un peu plus loin, deux autres valeurs sûres : le LTP Jeanne-d'Arc de Rennes (88,24 %) et le lycée Sainte-Bégnine de Dijon (81,82 %) prouvent que les examens sont toujours soumis à des aléas et qu'il ne faut pas résumer la réputation d'une école à quelques statistiques.

Un classement qui ignore les formations en alternance

95 établissements se trouvent au palmarès du BTS VPT. Sept arrivent en tête ex-aequo, avec 100 % de réussite. Dans ce peloton de tête, l'institut Sainte-Marie-de-Chavagnes, à Cannes, est l'une des rares écoles à bien figurer aussi dans le classement des BTS AGTL (7e). Une belle réussite, tant il est difficile d'être performant de part et d'autre, les deux BTS demandant des compétences très différentes.

Parmi les 20 premiers de ce palmarès BTS VPT, il faut signaler la présence de plusieurs établissements qui ont présenté des promotions importantes, attestant à la fois de leur renom et de la qualité de leur enseignement. Ainsi, en 8e position, le lycée Estran- Fenelon, à Brest (vainqueur des Olympiades du tourisme VPT l'an dernier), n'a pas démérité, avec 23 reçus sur 24 élèves présentés, tout comme le LTP Clovis-Hugues à Aix-en-Provence (34 reçus sur 37), l'IMS à Nantes (32 sur 35), le lycée de Gascogne à Talence (30 sur 33), le LTP Saint-Vincent-de-Paul à Nîmes (27 sur 30), ou le lycée Bossuet à Lannion (28 sur 32).

Globalement, sauf rares exceptions, les établissements considérés comme des valeurs sûres ont d'ailleurs réussi leur adaptation au nouvel examen. Grâce, notamment, à l'aide apportée par la FFTST pour former les enseignants aux nouveaux programmes, et à la mise en place de stages pratiques par le Cereq (Centre d'étude et de recherche sur les qualifications), un organisme de l'Education nationale.

Cependant, ce classement ne tient pas compte de la qualité des formations en alternance. Car les étudiants assurent, en même temps que leurs études, une présence en entreprise. Une formation de plus en plus importante et qu'il s'agit de ne pas négliger dans le cursus et le choix de l'établissement, une école réputée permettant toujours de décrocher plus facilement un stage intéressant.

Le rythme est certes plus soutenu, mais évite de se poser des questions du type de celle de Matheo, relevée sur un forum Internet : "A trois semaines de l'examen, mes professeurs de matières professionnelles ne sont toujours pas fichus de nous dire quelle brochure est considérée comme spécialiste et quelle autre comme généraliste... !"

 

Les écoles

renommées

ont réussi

leur adaptation

au nouvel examen

"Il est plus difficile d'obtenir 100 %

de réussite lorsqu'on présente trente élèves

à l'examen

plutôt que deux !"

 

méthodologie

Comme chaque année, notre enquête a été réalisée avec le soutien précieux de la Fédération française des techniciens et scientifiques du tourisme (FFTST), qui a rassemblé les statistiques des établissements scolaires dans toute la France. Elles concernent 123 établissements (sur 185 répertoriés), 87 d'entre eux présentant des candidats au BTS AGTL, 95 au BTS VPT. Au total, sur 3 495 candidats, 2 657 ont été reçus.

 

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer