Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Eruption volcanique à Bali : l’aéroport international est fermé

| | | | | | | par
Les avions de l'aéroport de Denpasar sont pour le moment cloués au sol.
Les avions de l'aéroport de Denpasar sont pour le moment cloués au sol.
©DR

L’alerte maximale a été décrétée sur l’île de Bali en raison des risques d'éruption du Mont Agung. La zone d’exclusion autour du volcan a été élargie. Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées.

Situé à 75 kilomètres de la station touristique de Kuta, le Mont Agung menace d’entrer prochainement en éruption. Placé depuis plusieurs mois sous très haute surveillance, le volcan émettait lundi matin une colonne de fumée grise s’élevant à plus de 3000 mètres dans les airs. Le niveau d’alerte a été porté à son plus haut niveau.

En conséquence, l’aéroport de Denpasar, capitale de la province de Bali, a été fermé depuis 7 heures lundi matin, heure locale et le restera jusqu’à nouvel avis. La situation doit être réévaluée toutes les six heures.

Plus de 50 000 voyageurs bloqués

"Il ne doit pas y avoir de cendre sur la piste", a déclaré le directeur général de l'aéroport Yanus Suorayogi pour expliquer la fermeture, qui devrait avoir un impact sur les voyages de dizaines de milliers de personnes. D’après un article du DailyMail, plus de 50 000 voyageurs ont ainsi vu leur vol annulé. Plusieurs touristes ont été prévenus que, dans le meilleur des cas, ils devraient attendre plusieurs jours avant de partir, rapporte l’AFP.

Les vols avaient déjà subi des perturbations dimanche après-midi. L'aéroport de l'île de Lombok était également perturbé, autre destination touristique très prisée à l'est de Bali, qui a fermé dimanche après-midi car le vent poussait les cendres dans sa direction. Mais il a rouvert lundi matin.

La zone d'exclusion élargie

La zone d’exclusion autour du volcan a été élargie à dix kilomètres, et les habitants vivant à l’intérieur de cette zone ont été priés d’évacuer. 100 000 personnes seraient concernées, selon les dernières estimations des autorités.

Le mont Agung, qui culmine à un peu plus de 3.000 mètres d'altitude, avait déjà grondé d'août à octobre. Son activité avait ensuite semblé se calmer, jusqu’à ce qu’il ne se remette à gronder, mardi dernier. La dernière éruption du volcan date de 1963. Elle avait fait 1600 morts.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer