Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Uber compte devenir rentable dans trois ans

Le PDG veut sortir les comptes du rouge vif avant 2022, tout en améliorant la réputation de l’entreprise de VTC. Un « big » défi.

Uber espère bien rassurer sur son état de santé financière. L’entreprise de VTC gagnera de l’argent « avant 2022 », promet son patron Dara Khosrowshahi, dans un entretien à l’agence Bloomberg. Ce serait un immense changement de cap pour la société, qui perd des milliards de dollars chaque année. Au cours du seul troisième trimestre, son déficit a atteint 1,46 milliard de dollars, après -1,06 milliard de dollars les trois mois précédents.

La maturité de l’entreprise et le retour sur investissement, notamment dans les voitures autonomes, aideront à trouver le chemin de la rentabilité, estime Dara Khosrowshahi, qui est l’ex-PDG d’Expedia. Même si Uber compte rester offensif en termes d’expansion, il promet de trouver des leviers pour améliorer son efficacité.

Devenir « normal »

Piratage de données, harcèlement sexuel, scandale et démission du fondateur Travis Kalanick, retrait de licence à Londres… Après tant de déboires, l’ambition du nouveau patron est de retrouver la « normalité » cette année.

Deux mois après avoir écarté le fondateur de la plate-forme, le conseil d’administration d’Uber l’a nommé fin août 2017 à la tête de l’entreprise. Depuis, la réputation d’Uber a encore été entachée. Sur le Vieux Continent, le VTCiste, interdit à Londres, fait face à une levée de boucliers. Il devra se plier aux mêmes règles européennes que les taxis. La Cour de justice de l’Union européenne a estimé qu’il incarnait un service de transport, et non un service numérique.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique