Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le groupe TUI continue de réduire ses pertes

Le mastodonte du tourisme mondial continue d’améliorer ses résultats d’année en année, malgré les mauvaises performances du marché français.

carnet de l'entreprise

Suite à l’Assemblée générale du groupe TUI, à Hanovre (Allemagne), le géant allemand du voyage a dévoilé ses résultats pour le premier trimestre de l’exercice 2018, qui court d’octobre à décembre 2017. Sur cette période, TUI Group enregistre un chiffre d’affaires de 3,58 milliards d’euros (+9,1%).

Dans le détail, TUI présente une perte d’exploitation (Ebitda) de  25,4 millions d’euros, contre 60,3 millions d’euros sur la même période en 2017.

« Notre stratégie est couronnée de succès », assure Fritz Joussen, PDG de TUI Group, dans un communiqué de presse. « Nous réitérons nos prévisions pour 2018. Nous visons une croissance du résultat d’exploitation d’au moins 10%. Le premier trimestre montre que TUI Group est sur la bonne voie ».

Des résultats moins encourageants en France

Sur le marché ouest-européen (Western Region), c’est encore la France qui fait figure de mauvais élève. Selon le communiqué, la France a enregistré une baisse de ses résultats en glissement annuel, entraînée par l’inclusion des pertes sur un trimestre complet de Transat France, acquise en octobre 2016.

Un argument déjà avancé l’année dernière par la direction du groupe, qui ne chiffre pas plus précisément son activité en France. Les bonnes performances des autres pays de la zone (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg) permettent au voyagiste allemand de réduire sa perte sur cette zone de chalandise, à -45,9 millions d’euros, contre -47,7 millions d’euros (+3,8%).

Pour poursuivre sa marche vers le retour aux bénéfices, TUI indique qu’il continuera d’investir dans son parc hôtelier et l’offre croisières. Le « succès » du premier trimestre 2018 l’a même incité a commander un nouveau navire pour 2023.

carnet de l'entreprise