Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Travelski s’engage dans l’alternance sur-mesure

Une formation arrimée au rythme de l’entreprise, c’est ce que souhaitait Travelfactory, le groupe qui coiffe les marques Travelski et Locatour. Dont acte avec l’EFHT.

 

« Nous avions déjà des personnes en alternance avec l’EFHT, plutôt en reconversion », l’École Supérieure de Tourisme, explique Yariv Abehsera, président de Travelfactory. « L’an passé, nous avons créé un programme pour former spécifiquement à nos différents métiers », dans le cadre d’un Bachelor 3 – Tourisme blanc.

Les étudiants sont ainsi présents dans l’entreprise pendant le pic de la saison ski, du 1er novembre au 30 avril. La moitié des élèves sont mobilisés sur le terrain, soit en station. L’autre moitié intègre des services du TO, au sein de son siège francilien : clients,  groupes, Revenue Management… Quant aux cours, à temps plein en septembre-octobre puis d’avril à juin, leurs contenus portent notamment sur le fonctionnement du spécialiste des séjours au ski, mais aussi sur les logiciels utilisés en interne. Un mode opératoire qui pourrait inspirer d’autres entreprises du secteur, confrontées elles aussi à une forte saisonnalité de l’activité.

Des embauches à la clé

Au cours de la saison 2017-18, Travelfactory a ainsi intégré 20 élèves. Combien seront finalement recrutés ? « Compte tenu des postes à pourvoir et des choix des étudiants, qui pour certains vont poursuivre leurs études, nous avons formalisé quatre embauches, souligne Yariv Abehsera. Nous en prévoyons six autres. Le bilan est extrêmement positif ». Travelfactory et l’EFHT reconduisent d’ailleurs le programme pour l’année 2018-2019.

« Nous connaissons bien les spécificités des entreprises avec lesquelles nous travaillons, précise Bernard Sabbah, animateur TV/radio et intervenant au sein de l’école. Nous faisons une partie de leur travail RH. Notre objectif, c’est que les élèves soient ensuite embauchés, sauf s’ils préfèrent poursuivre leurs études. »

Bernard Sabbah ne boude pas son plaisir à l’idée de poursuivre l’aventure après l’été. « Après 25 ans dans le secteur du voyage, j’aime transmettre mes connaissances. J’envisage d’ailleurs de me reconvertir dans la formation quand j’arrêterai ma carrière télévisée. »