Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pourquoi Travelski acquiert des agences immobilières

Airbnb, LeBonCoin et Booking se sentent pousser des ailes à la montagne. Mais il en faut plus pour décourager Travelski, qui se verticalise plus que jamais.  

Au cours de l’été 2015, Travelski a acquis neuf agences immobilières, à la Plagne, aux Arcs, à La Rosière, à Tignes. "Nous avons ainsi 1 000 appartements en portefeuille, auxquels s’ajoutent 1000 autres appartements en gestion exclusive dans les Alpes du Nord avec notre partenaire AlpesForYou", souligne Yariv Abehsera, président-fondateur de Travelski (Travelfactory/Locatour). "Nos rachats, sur fonds propres, traduisent une évolution notoire de notre business model. Nous regardons d’autres dossiers (de rachat), pour consolider nos stocks, là où nous sommes déjà présents".

Tour-opérateur, pas hébergeur multi-sources

Son enjeu à court terme, c’est de s’inscrire dans le plan Fabius et les aides de Bpifrance, pour aider les propriétaires à rénover leurs hébergements. L’objectif ultime est plus structurant : il s’agit de se positionner comme un guichet unique des vacances à la neige, à l’image des TO outgoing, avec la "verticalisation de la valeur perçue par le client". L’internaute doit à terme être en mesure de tout réserver, des paniers repas aux locations de ski. A l’exception du transport, puisque les skieurs arrivent souvent en station avec leur voiture individuelle.

"Les grands portails comme Airbnb, Booking et LeBonCoin sont positionnés sur la montagne, en hébergement seul. Nous, nous sommes un TO, avec des packages et des solutions globales. C’est un excellent moyen de se différencier, face à des acteurs CtoC qui ont d’énormes moyens. Nous verticalisons. Nous ne voulons pas être l'acteur qui fait tout, mais celui qui simplifie tout. Sans rupture". L'an dernier, le groupe avait déjà fait l'acquisition de sites de location de matériel de ski, SkiDiscount et de Location Ski Moins Cher.

Cap sur l’international

Le guichet unique se voudra aussi digital. L’application de Travelski, qui géocalise les pistes en 3D et s'enrichit de cartographie sociale, aspire à devenir le Waze du ski. Mais il n’est pas question de la rendre marchande. Le site web remplit cette mission. Travelski compte d'ailleurs l'enrichir de contenus multimédias, afin d'optimiser le taux de conversion. "Une résidence qui dispose d'une vidéo transforme trois fois plus", de consultation en réservation.

Travelski poursuit aussi son internationalisation. Si l’Ukraine est en difficulté, la Belgique est en première ligne, grâce à l’acquisition récente du TO Skiline.be (environ 5 000 clients l’hiver dernier). Yariv Abehsera parie également sur Israël. Quelque 18 000 Israéliens viennent chaque année skier en France, estime-t-il. "Nous pensons capter 15% du marché cet hiver", en prenant notamment des clients au Club Med. Un partenaire affrète cet hiver un avion entre Tel Aviv et Chambéry.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique