Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Plongée en Grèce antique dans le sud de l’Italie

Samira Mokli, responsable du service groupes chez Azur Voyages à Marseille, a visité la côte amalfitaine et Salerne, en Italie, à l’invitation de la CCI franco-italienne.

J’étais déjà venue en Italie mais jamais dans cette région de la côte amalfitaine. Grâce à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) franco-italienne de Marseille qui organisait cet éductour, nous avons d’abord pris un vol Marseille-Lyon avant de rejoindre l’Italie via Rome. Nous avons passé une nuit à l’hôtel Anagnina, situé à l’intérieur d’un centre commercial et très éloigné du centre, ce qui ne nous a pas permis de profiter de la ville. Nous n’avons pu la visiter rapidement qu’en bus avant de rejoindre une galerie d’art très sympa pour prendre notre premier repas en compagnie d’une trentaine d’agents et TO venus de toute la France et d’Espagne.

l’hôtellerie est plutôt correcte

Le lendemain, départ pour le sud de l’Italie : un vol de 40 minutes, avant de nous retrouver sur le tarmac de l’aéroport flambant neuf de Salerne, créé pour soulager celui de Naples. Après un accueil en grande pompe, nous avons assisté à plusieurs discours, puisque nous étions le premier vol officiel à atterrir ici. L’après-midi devait être consacré à la visite de Palinuro et de la côte en bateau mais la sortie en mer a été annulée, sous prétexte de mer agitée. Dommage, nous aurions pu la proposer à nos clients. Á la place, nous avons parcouru cinq hôtels et villages vacances à la suite. Intéressant, mais pas la peine d’en voir autant ! Globalement l’hôtellerie est correcte. J’ai bien aimé le Savoy à Paestum, un 4* luxe où la plupart des participants ont dormi et où nous avons dîné, préférant faire sauter la sortie prévue pour la fête de La Grande Bufala (mozzarella) à Eboli. Quant à notre hôtel, l’Esplanade (Best Western), c’est un beau 4* au service excellent. Le workshop organisé le lendemain à la CCI de Salerne a été très positif. Les réceptifs venus nous voir ont tenu un discours très clair. Implantés dans la région depuis longtemps, ils veulent développer le marché français. Le brunch qui a suivi était extrêmement convivial même si nous avons dû manger debout.

De merveilleux Temples grecs

La visite de Paestum m’a émerveillée. Avec ces trois temples grecs relativement bien conservés, nous avons oublié pendant tout l’après-midi que nous étions en Italie. Une vraie plongée dans l’histoire. La fin de la journée nous a permis de découvrir à pied Salerne by night ainsi que la cathédrale dans laquelle nous n’avons pas pu entrer. Le dîner à l’extérieur, dans la forteresse Forte La Carnale, accessible par un funiculaire, avec une vue imprenable sur la ville, a clos en beauté cet éductour.

Le dimanche matin a été consacré à un grand tour sur la côte amalfitaine avant de prendre l’apéritif dans la villa du président de la CCI de Salerne. Les quatre heures de car qui ont suivi pour rejoindre l’aéroport de Rome nous ont fait regretter de ne pas être partis de Naples. Dommage, toutefois, que les organisateurs n’aient pas profité de notre venue pour présenter le maximum des atouts de la région. J’étais venue pour ça ! Je vends beaucoup de Rome et d’Italie du Sud, notamment Pompéi et Sorrente. Mais très peu la région de Salerne, car elle est encore mal connue. Ses attraits principaux restent ses paysages et sa gastronomie (mozzarella de bufflonne, vin et Limoncello). Une étape d’une journée peut être intéressante dans le cadre d’un circuit Italie du Sud. Mais pas plus, car au niveau culturel et historique, de ce voyage je n’ai retenu que la cathédrale de Salerne et le site grec de Paestum.

Le workshop organisé à la CCI de Salerne a été très positif. Les réceptifs venus nous voir ont tenu un discours très clair. Implantés dans la région depuis longtemps, ils veulent développer le marché français.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique