Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

On a testé le nouveau Club Med de Cefalu

Après 18 mois de travaux et 90M€ d’investissements, le Club Med a inauguré dimanche son nouveau resort sicilien de Cefalu, situé à 2 heures de route de Palerme.

Le club bénéficie d’une situation unique et historique, la première implantation de la marque au trident y remontant à 1957 avec un village de cases aux sanitaires collectifs. Loin de cet hébergement spartiate, Cefalu est aujourd’hui le premier resort labellisé Exclusive Collection en Méditerranée, destiné aux couples, au groupes d’amis et aux familles (avec enfants à partir de 8 ans).

> Les points positifs

#Le site

Le Club Med de Cefalu est aménagé dans l’ancien domaine d’un palais sicilien dont l’élégante silhouette baroque domine toujours nombre d’installations du resort. Le cadre est ensuite magnifique, le club surplombant d’un côté un promontoire rocheux aux faux airs de Bretagne et, de l’autre, offrant un vue imprenable sur le très typique (et touristique) village sicilien de Cefalu. Un panorama à admirer à l’heure de l’apéritif, une coupe de champagne à la main (incluse dans la formule).

#Les chambres

Le nouveau Club Med Cefalu dévoile un visage résolument contemporain et design tant pour ses espaces communs (lobby, restaurant principal, espace piscine, conciergerie) que pour ses 304 chambres. Ces dernières s’intègrent tout particulièrement dans le paysage avec leur structure en pierre pour les suites ou recouvertes d’un élégant treillis de bois pour les 128 Villettas Deluxe. Spacieuses, les chambres ont été décorées avec douceur par Sophie Jacqmin (à qui l’on doit déjà le lifting du paquebot Club Med 2) qui a privilégié le bois clair, les tons blanc et argenté que viennent réhausser les couleurs vives des coussins et tapis. S’ouvrant grâce à un bracelet électronique porté au poignet, les chambres sont en outre bien équipées avec mini-bar, machine à café, bouilloire, coffre-fort, TV écran plat, prises USB…

#La gastronomie

La table du restaurant principal est l’un des autres points forts de Cefalu avec des plats aux saveurs italiennes qui mettent en joie les papilles mais aussi les yeux via de belles compositions culinaires. Plusieurs plats sont en effet élaborés « à la minute », devant les GM à chaque repas. La carte du restaurant gastronomique créé dans le palais est par ailleurs élaborée par le chef italien Andrea Berton. Des cours d’oenologie et shows cooking y sont également dispensés.

 

#La conciergerie

Situé au cœur du village, le nouveau service de conciergerie propose des excursions originales comme des balades en Fiat 500, des sorties en mer en yacht de luxe, des escapades en hélicoptère jusqu’aux îles Eoliennes…

 

> Les points négatifs

#La plage

Ou plutôt l’absence de plage. Hormis les quelques mètres carrés de sable d’une crique située à l’extrémité ouest du domaine, le Club Med ne comporte aucune plage. Cette absence est compensée par une série de jetées et terrasses épousant les différents niveaux des rochers. Recouvertes d’un deck en bois ou pavées, ces plates-formes sont parsemées de transats attendant les GM désireux de profiter de l’onde transparente et rafraîchissante de la mer Thyrrhénienne. La baignade est accessible par la crique ou de pontons flottants. Ces derniers peuvent toutefois jouer les montagnes russes en cas de mer agitée. Il est alors préférable d’opter pour la très belle piscine principale. Le second bassin, zen (donc réservé aux adultes), est lui encore en construction. Il ne devrait pas accueillir ses premiers nageurs avant mi-juillet.

#Le Gourmet Lounge

La salle du Palazzio Gourmet Lounge est alambiquée dans sa disposition et son décor plutôt froid. Le salon d’accueil qui traverse ce bâtiment et le bar à cocktails situé au premier étage et donnant sur une belle terrasse sont en revanche très agréables.

> Le Bilan

Un quasi sans faute pour ce que nous avons pu voir et tester du Club Med Cefalu : la beauté sauvage du site, les aménagements et le décor des chambres, la qualité de la gastronomie et des vins, la convivialité et la serviabilité des GO, l’offre d’activités à l’espace remise en forme et sur la base nautique, l’expertise des soins dispensés au Spa Carita… Les seuls bémols restent l’absence de plage, le parc paysager méditerranéen qui doit encore pousser et prendre ses aises, le wifi parfois un peu poussif et certaines Villettas et chambres supérieures qui n’ont pas la vue mer.

Photos de ©Stéphane Jaladis.