Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Mumtaz Teker : Le rachat de la marque Donatello ne m’intéresse pas

Le président de Pacha tours et Rev.Vacances, s'il a repris les contrats hôteliers de feu Donatello en Sardaigne, n'est pas candidat à la reprise de la marque après le liquidation du TO le 12 février dernier. Il a expliqué pourquoi à l'Echo touristique.

Mumtaz Teker a  l'expérience du rachat des marques. En 1998, le président de Pacha Tours avait ainsi repris la marque Rev.Vacances après la liquidation du TO.  "C'est une belle marque qui devait continuer d'exister". Serait-il prêt aujourd'hui à faire de même avec Donatello, liquidé la semaine dernière?

On ne met pas du Pepsi dans du Coca

"Non, je ne suis pas intéressé par la marque Donatello", indique t-il, catégorique. "Lancer ou relancer une marque n'est pas quelque chose d'anodin. Cela demande du temps, de l'énergie. Et surtout, chaque marque a son identité constituée pas seulement par son nom mais aussi son équipe, le savoir-faire des salariés, le concept, le positionnement, la culture de l'entreprise. Dans le cas de Donatello, tout ça était très fort et explique aussi l'échec de l'équipe actuelle".

"Vouloir mettre du Pepsi Cola dans une bouteille de Coca Cola, cela ne peut pas marcher", remarque-t-il faisant allusion au positionnement mass market adopté par Donatello depuis 18 mois. "Il faut respecter les marques, sinon on se plante et c'est ce qui est arrivé".

Un hors-série Sardaigne

La reprise des contrats hôteliers de Donatello en Sardaigne n'est donc pour Rev. Vacances, qui vient de faire paraître un Hors Série dédié à l'île avec le Matta Village en exclusivité, qu'une opportunité.  "Nous allons programmer la Sardaigne à notre façon. Le Matta Village est un bel hôtel et le mettre en brochure est aussi un clin d'oeil sympathique à Antonio d'Apote (ancien président fondateur de Donatello NDLR) qui est un ami".

 

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique