Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Maurice, l’île de toutes les couleurs

Après une année 2006 terne pour cause de chikungunya, l’île Maurice a retrouvé les faveurs des Français, sa première clientèle. L’ouverture du ciel et les lourds investissements visant à améliorer toujours plus le niveau de qualité de l’hôtellerie contribuent à ce succès.

Blanc du sable, bleu de la mer, turquoise du lagon, vert des champs de canne, noir des pierres de lave… Maurice est comme une boîte de crayons de couleurs, une destination arc-en-ciel qui fait rêver.

En dépit d’une année 2006 plombée par le chikungunya et d’une concurrence accrue d’autres destinations paradisiaques, l’ancienne Isle de France reste très tendance. Catherine Charroux, directrice du TO Beaux Songes, parle toujours d’engouement des Français, et observe beaucoup d’achats de dernière minute, un intérêt marqué pour le tout inclus et les Spas, ainsi qu’une clientèle familiale de plus en plus importante, attirée par la généralisation des miniclubs dans les hôtels. Chez Exotismes, on est moins disert mais les chiffres parlent d’eux-mêmes : les réservations se sont envolées de 75 % sur les sept premiers mois de l’année par rapport à 2005, année record du TO, et de 150 % par rapport à l’an dernier. Et la voix officielle est sans équivoque : +37 % de Français de janvier à septembre, selon le ministère du Tourisme.

Presque tous les hôtels font le plein, même en basse saison, parfois à la limite du surbooking. Même son de cloche chez les compagnies aériennes. Air Mauritius a maintenu un taux de remplissage de 90 % entre avril et août. Mais au prix d’une modulation, avec réduction de l’offre en mai et juin face au poids grandissant de Corsairfly. La partenaire d’Air France maintient toutefois ses 16 vols hebdomadaires en hiver car le marché est porteur, confirme Philippe Brieu, DG à Paris.

A l’image de l’hôtellerie, entrée dans une frénésie de rénovations, Air Mauritius prépare un nouveau produit biclasse pour 2008 avec une Business First qui répondra aux attentes de la clientèle haute contribution, générée par les nombreux programmes immobiliers de villas mauriciennes, vendues aux étrangers.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique