Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les voyagistes entonnent le même refrain

L’été 2007 est placé sous le signe des grands classiques, sans révolution majeure, ni programmation exotique. De quoi assurer, pour des voyagistes échaudés par une saison estivale 2006 décevante. Revue de détail de l’offre alors que le SMT bat son plein.

Les saisons passent et se ressemblent… Avec plus ou moins de bonheur pour les tour-opérateurs. Après un été 2006 passable, perturbé notamment par la Coupe du monde de football, les collections estivales 2007 jouent donc les valeurs sûres et l’efficacité. Les TO ont revisité leurs classiques et parient sur les bons vieux tubes du bassin méditerranéen, Baléares et Canaries en tête.

Côté long-courrier (lire page 30), les Etats-Unis après une année noire pour cause de passeports biométriques, portent tous les espoirs. Mais il faudra aussi compter avec les croisières qui trouvent peu à peu leur place (lire page 34). Sans oublier la France, mise à l’honneur pour cette 32e édition du Salon mondial du tourisme (SMT) et qui fait figure de valeur sûre en ces temps de pouvoir d’achat en berne (lire page 32). Même si les vacances dans l’Hexagone sont souvent non marchandes, en résidence secondaire ou chez des amis.

Viva Espana

L’Espagne revient en force. Certes Marsans jette l’éponge, qui laisse à Mundicolor (marque soeur, propriété du même groupe espagnol) toute la programmation de la péninsule ibérique, en courts séjours comme en balnéaire. Ce retrait laisse du champ à des voyagistes comme Fram, mais aussi Iberica, Transeurope ou Donatello, qui en profite pour pousser le bord de mer (11 hôtels sur la Costa del Sol). Rev.Vacances conserve aussi l’Espagne (mais pas le Portugal) dans son nouvel opus Méditerranée. Enfin, Crystal TO programme pour la première fois le sud de la péninsule (de Séville à Malaga).

Le come-back espéré des Baléares

Plus que le continent, ce sont les îles espagnoles qui tiennent la vedette cet été et surtout les Baléares, remises au goût du jour par Marmara, bien décidé à y appliquer sa méthode gagnante. Le TO lance, pour commencer, Majorque avec son dispositif habituel : un club et un hôtel Marmara, un hôtel 4b de charme et un circuit-combiné : Entre mer et montagne. La desserte aérienne est assurée par Spanair avec deux vols par semaine de Paris et un départ hebdomadaire de Nantes, Marseille, Lyon, Mulhouse et Toulouse, soit 35 000 sièges à compter du 1er avril.

De quoi titiller Fram (trois Framissima à Majorque, dont le Castel dels Hams, désormais en formule tout compris) mais aussi Thomas Cook et Neckermann (en partenariat avec Iberostar sur place), Plein Vent ou Nouvelles Frontières (NF). Fort du succès de son Eldorador Club del Mar, un moment sorti de la production mais réintégré à la demande des agences, Jet tours a par ailleurs toujours un pied dans l’île. TUI y pose aussi des jalons avec le Mallorca Palace, dans sa nouvelle gamme Select.

Autre offensive remarquable dans l’archipel, celle de Look Voyages qui investit Ibiza avec un club Lookéa, le Fiesta Ibiza, en attendant de reprendre pied en Espagne continentale dès l’an prochain.

Nouvelle jeunesse pour les Canaries

Alors que Plein Vent abandonne les Canaries (trop chers !), d’autres TO y voient des perspectives de développement. Tel Look Voyages qui ouvre un Lookéa le 12 mai à Fuerteventura. Entre mer et montagne, directement sur un terrain de golf, l’établissement 4b sera le haut de gamme de l’offre Lookéa en Méditerranée cet été. L’île est aussi la grande affaire de Médiades, à la recherche d’une alternative à la Turquie. Le TO lui dédie une brochure de 16 pages et s’engage avec un vol hebdomadaire annuel tous les samedis au départ de Paris, sur Europe Airpost (107 sièges par semaine). Aux Canaries, les habitués (Fram, Hypervacances) et les régionaux (Starter, National Tours…) ne désarment pas.

La Grèce en forme olympique

Les voyagistes, dont beaucoup de nouveaux venus, accordent une place de choix à la Grèce et ses îles. Ainsi le groupe Pauli/Visit France, qui lance une brochure de 76 pages baptisée Visit Grèce. Même démarche chez Rev.Vacances qui reprogramme le pays après plusieurs saisons d’interruption, avec des séjours et des combinés Athènes/Paros. STI Voyages mise pour sa part sur une production moins élitiste que par le passé, assortie d’engagements aériens et hôteliers. Le TO dispose ainsi d’allotements dans l’hôtel Hersonissos Maris, son produit phare en Crète.

Les généralistes ne sont pas en reste. Fram est offensif, avec un vol affrété vers Araxos (nord du Péloponnèse) et l’ouverture d’un Framissima à Corfou (où s’implante aussi Hypervacances). De son côté, Marmara, bien décidé à passer la barre des 100 000 clients dans le pays, monte en puissance. S’il retire de son offre un Club Marmara (l’Olympic Star 3b), le TO ajoute un gros porteur à proximité d’Athènes, le Mare Nostrum (un ancien Club Med, ensuite programmé par Héliades puis Fram), un deuxième 5b Prestige en Crète (le Rethymno Palace), ainsi qu’un circuit aventure en 4×4 et un itinéraire en Grèce du Nord. Marmara dispose de 120 000 sièges pour l’été (+20 % par rapport à 2006). De quoi inquiéter le leader Héliades, racheté par XL Airways (ex-Star Airlines). Le spécialiste, qui ajoute des vols de Lyon et Nantes vers Corfou, de Lille vers Athènes et Héraklion, du Havre et Deauville vers Athènes, conserve une programmation très large. Mais il essaie en plus de se démarquer par une offre pittoresque, des thématiques (randonnées, agrotourisme…) et bien sûr ses clubs maison, Olympien et Syrtaki. Jet tours est dans la même logique, qui accueille la Grèce dans sa brochure Voyages sur mesure et lui donne une touche authentique avec six anciennes demeures bourgeoises, les Archontika.

Les belles italiennes ont la cote

La Sicile sera l’une des starlettes de l’été. Quelques TO y croient, à l’instar de Plein Vent, Crystal TO ou Hypervacances qui la programment pour la première fois. Plein Vent commercialise en exclusivité le Club Plaia d’Himera depuis Lyon et Marseille, un établissement sur lequel il s’est engagé sur plusieurs années. La Sicile est aussi l’une des priorités de Donatello qui s’y renforce, comme en Sardaigne (nouveaux hôtels, croisières dans les îles éoliennes sur un spacieux ketch de 26 mètres et toujours en exclusivité le Matta Village, hôtel-club propriété du TO). Ces produits sont assortis d’engagements aériens à la hausse vers Palerme, Catane et Olbia. La Sardaigne est aussi en ligne de mire chez Fram avec l’ouverture d’un Framissima, le Village Club Agrustos 3b, tandis qu’Italique édite un premier catalogue Sicile/Sardaigne.

La Croatie toujours en pointe

Même si elle a déçu l’année dernière avec un mauvais rapport qualité-prix, la Croatie reste une valeur sûre. Les plus engagés (Plein Vent, Top of Travel, Travel Europe, Transtours, Crystal TO…) conservent leur dispositif avec toutefois, pour certains, quelques ajustements. Si Crystal TO, fort des velléités de XL.com, se renforce avec deux vols par semaine, Plein Vent abandonne son troisième hôtel à Dubrovnik. Il commercialise à la place deux établissements à Sibenik, près de Split, et adapte son plan de vol de Lyon et Marseille.

De son côté, Look Voyages reste confiant avec l’ouverture le 13 avril d’un premier Lookea, le Solaris Adriatica à Sibenik, décidément tendance. L’hôtel, niché dans un espace de 20 hectares, possède une plage de sable, ce qui est rare sur la côte dalmate. Neckermann est également dans la course avec un circuit et un nouveau Club, le Supetrus 3b, qui remplace le Club Nikko lancé l’an dernier. Fort de l’expérience de ses confrères, Rev.Vacances parie aussi sur la Croatie avec des vols vers Split. Le TO du groupe Teker propose un circuit Découverte croate et des séjours dans la région de Sibenik. En revanche, d’autres voyagistes comme Sept et demi/Nortours jettent l’éponge pour ne plus proposer que du à la carte.

Dans le sillage de la Croatie, le Monténégro, déjà prisé des groupes, commence à s’imposer pour les individuels. Transtours met ainsi le pays à la une de sa brochure Croatie et Fram ouvre la destination en extension, fort de son plan de vols vers Dubrovnik.

La Bulgarie chouchoutée

La Bulgarie fait davantage l’unanimité, challenger de plus en plus actif de la belle croate et largement programmée dorénavant (Plein Vent, Transtours qui augmente ses départs de province, Look Voyages avec un Lookéa ouvert en 2006, Fram, Euro Pauli, Neckermann…). En nouveauté, Nouvelles Frontières y inaugure un Paladien, le Riu Miramar 4b à Obzor en formule tout compris, Fram étoffe son offre avec l’Iberostar Obzor 4b et l’hôtel animé Orlov 3b.

Inexco met aussi le paquet avec deux chaînes charter au départ de Paris et de la province, qui alimenteront une offre balnéaire dans la station des Sables d’Or et deux circuits inédits (l’un axé éco-tourisme sur l’île de Rhodopes et le second terrestre, avec Vignes et terres de Bulgarie).

La Turquie, si tout va bien

Comme tous les étés depuis plusieurs saisons, la Turquie est dans l’expectative. Si Marmara, le leader, reste prudent, il innove malgré tout avec une offre de clubs renouvelée. Ainsi l’entrée du club Marmara Atlantis à Izmir et de l’hôtel Marmara Mandarin à Bodrum. Le TO ajoute également dans sa gamme aventure un combiné 4×4 Mont Taurus. Pacha Tours reste de son côté fidèle au haut de gamme avec, en coup de coeur, de nouveaux 5b à Antalya, Bodrum et Izmir, la plupart dotés en Spa et thalassothérapie. Médiades a peaufiné son offre et joue la carte de la province. Fram préfère se concentrer sur Bodrum et Antalya, pour ses séjours comme pour les départs de ses circuits. Look Voyages est plus audacieux avec l’ouverture d’un deuxième Lookéa à Bodrum, le Club Didim. Enfin, Nouvelles Frontières mise sur Kemer, avec l’arrivée du Paladien Kiris World, un 4b.

Le Maroc et la Tunisie, évidemment

Le Maroc, y compris l’été dorénavant, est sur tous les fronts : courts séjours, charme, prestige, circuits, hôtels-clubs, sans oublier le balnéaire, avec une montée en puissance d’Agadir. Royal Tours, qui met en exergue cinq labels cet été (Prestige, Charme, Bien-être, Famille et Eco) ajoute des week-ends à thèmes à Marrakech (gastronomie, golf et bien-être) et amplifie le balnéaire à Agadir avec le Coralia Club La Kasbah, idéal pour les familles. Pour se distinguer, le tour-opérateur lance également la programmation en bord de mer d’appartements situés dans la résidence Intouriste.

Toujours à Agadir, Thomas Cook inaugure son premier Thomas Cook Village marocain avec l’Iberostar Fainti Beach 4b, en tout inclus. Fram y commercialise dorénavant le Framissima les Dunes d’or en formule tout compris et propose un

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique