Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les Bateaux-Mouches naviguent plus vert

Le Jean Bruel, dernier-né de la flotte tout juste inauguré, permet une économie de carburant de 40 %.

La Compagnie des Bateaux-Mouches inaugurait le 9 novembre son nouveau bateau restaurant. Mis en service une semaine plus tard, le Jean Bruel devient le fleuron de la flotte, composée de neuf bateaux promenade et de six bateaux restaurant. Baptisé du nom du fondateur de la compagnie, créée en 1949, le bateau a été construit aux Chantiers de la Haute-Seine, pour un coût de 7,5 ME. D’une longueur de 60 mètres, il peut accueillir 400 convives, capacité intermédiaire qui vient combler une lacune dans l’offre de la compagnie. Le bateau est aussi équipé d’un pont supérieur qui permettra aux passagers de s’offrir une vue extérieure sur Paris. Esthétique, avec sa ligne très profilée, ce bateau de verre, de bois et d’acier est également écologique, puisque sa motorisation associant le diesel et l’électricité permet une réduction de 40 % de la consommation de carburant. Le Jean Bruel est aussi le premier bateau sur la Seine équipé de projecteurs à LED pour l’illumination des monuments, ce qui divise par dix sa consommation d’électricité. L’offre de restauration à bord est identique à celle des autres bateaux de la compagnie, avec des dîners-croisière (départs tous les soirs à 20 h 30, menus à 95 E et 135 E) et des déjeuners-croisière (les samedis, dimanches et jours de fête à 13 h 00, menu à 50 E pour un adulte, 25 E pour un enfant de moins de 12 ans). L’arrivée de ce quinzième bateau va permettre à la compagnie d’immobiliser d’autres navires, sans réduction de l’activité. La prochaine rénovation prévue est celle du bateau restaurant La Patache, pour un investissement estimé entre un et 2 ME. La construction d’un nouveau bateau promenade est d’ores et déjà prévue pour 2012