Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Concorde tire sa révérence

Air France explique cette décision, effective au 31 mai, par la détérioration des résultats économiques de la ligne transatlantique en supersonique au cours des derniers mois, notamment depuis le début de l’année. C’est à regret qu’Air France a pris la décision d’arrêter l’exploitation du Concorde. Mais ce choix s’imposait, a déclaré Jean-Cyril Spinetta, Pdg d’Air France. La dégradation de la situation économique tout au long de ces derniers mois s’est traduite par une baisse du trafic d’affaires qui a tout particulièrement pesé sur les résultats. Les coûts de maintenance de l’appareil ayant été sensiblement accrus depuis sa remise en ligne, son exploitation est devenue lourdement et structurellement déficitaire, a-t-il ajouté. L’exploitation du Concorde devait initialement se poursuivre pour Air France jusqu’en 2007-2008, date limite au-delà de laquelle une révision intégrale des appareils devait être entreprise.
British Airways arrête pour sa part les frais le 1er novembre. Comme Air France, la compagnie britannique a indiqué que cette décision a été prise pour des raisons commerciales. C’est la fin d’une époque fantastique de l’aéronautique mondiale mais mettre Concorde à la retraite est une décision commerciale prudente à un moment où nous devons prendre des décisions difficiles dans l’ensemble de nos activités, a commenté le directeur général Rod Eddington.
Le Concorde ne s’est jamais vraiment remis de la catastrophe de Gonesse le 25 juillet 2000, lorsqu’un appareil d’Air France s’était écrasé peu après le décollage de l’aéroport de Roissy-CDG (113 morts). 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire