Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Tour Eiffel fermée à cause des pickpockets

Les salariés de la célèbre dame de fer ont levé le pied vendredi 22 mai, suite à plusieurs agressions et menaces auprès des visiteurs.

La Tour Eiffel est resté fermée au public pendant 7 heures vendredi, en raison d'un droit de retrait exercé par ses salariés qui protestaient contre la recrudescence des pickpockets sur le monument parisien.

Dans un communiqué, les salariés de la Tour Eiffel ont expliqué qu'une "majorité d'entre eux" avaient choisi de "faire valoir leur droit de retrait" en raison d'une "recrudescence des agissements des pickpockets sur la Tour Eiffel et suite à plusieurs agressions et menaces". Les pickpockets "montent en bande de 4/5 personnes,  selon une salariée interrogée par l'AFP. Parfois, il peut y en avoir une trentaine" sur le monument, selon elle, et il "arrive qu'ils se battent entre eux". Les salariés réclament des mesures pérennes et efficaces, pour que le fléau s'arrête.

Reprise de l'activité en fin d'après-midi

Le monument, l'un des plus visités au monde, n'a "pu ouvrir ses portes au public à 9h30", a précisé de son côté la Société d'exploitation de la tour Eiffel (SETE). En cette veille de long week-end de Pentecôte, la direction a assuré mettre "tout en oeuvre pour permettre une remise en exploitation rapide de la Tour".

La Tour Eiffel a de fait rouvert ses portes vendredi en milieu d'après-midi, après la levée par ses salariés du droit de retrait. Dans un communiqué, la SETE "se réjouit du retour à la normale", ce vendredi à 16h30, de l'exploitation du monument.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique