Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La SNCF a baissé son taux de rémunération aux agences

Intervenue le 1er janvier, la baisse de la commission ferroviaire à 4,8% ne devrait pas avoir un impact très important sur des agences qui étaient déjà habituées à prendre des frais de dossier. Mais la nouvelle offre affaires que la SNCF veut développer c


Comme elle l’avait annoncé suite à l’accord passé avec le Snav en mai 2006, la SNCF a réduit hier son taux de rémunération aux agences de voyages à 4,8%, taux unique pour tous les types de billets (France et International, via internet ou face à face, électronique ou papier).

Ce mouvement a été précédé d’une dénonciation de tous les anciens contrats d’agrément avec les agences (1 000 au total) pour en conclure d’autres intégrant les nouvelles conditions de rémunération, précise Fabien Soulet, directeur des ventes Agences de voyages et Entreprises de la SNCF.

Du côté des réseaux, on a bien anticipé le basculement. A la mi-décembre, Tourcom a adressé par courrier et via le portail du réseau un barème de frais indicatif qui propose aux agences adhérentes des fourchettes d’honoraires en fonction des volumes de billetterie ferroviaire effectués. Objectif : maintenir leur niveau de rémunération en 2007. Une nécessité puisque la baisse de la commission ferroviaire à 4,8% devrait sérieusement amputer les 80 millions d’euros annuels qui étaient versés jusqu’à présent aux distributeurs. Chez Selectour, on estime à 4 millions d’euros la marge qui sera perdue en 2007 par les agences adhérentes à l’occasion du changement de système. Pour limiter cet impact, le réseau qui a aussi négocié un contrat de surcommission va investir 120 000 € pour équiper l’ensemble des adhérents du module de réservation Ravel Classique, qui permettra à leurs entreprises clientes de réserver leurs billets de train elles-mêmes.

Du côté des mesures d’accompagnement prévues avec l’application du nouveau système, il n’y aura pas de plan financier de compensation comme cela a été le cas lors du passage à la commission zéro avec Air France. Mais pour améliorer la productivité des agences, qui gèrent traditionnellement la clientèle ferroviaire affaires, la SNCF s’est engagée sur plusieurs points, notamment concernant l’émission de billet électronique. Auparavant, le système imposait d’utiliser la carte de crédit du client avec un identifiant. Depuis le mois de novembre, il est possible de retirer le billet électronique avec une simple référence, explique Fabien Soulet, directeur des ventes Agences de voyages et entreprises à la SNCF. De nouvelles méthodes de billetterie sont aussi à l’étude, notamment la possibilité de dématérialiser totalement le billet et d’obtenir des références par des messages MMS sur téléphone portable. On est aussi en train de tester la nouvelle version du logiciel RIVA, qui permet à certaines solutions de réservation en ligne (ndlr : Traveldoo, E Travel, KDS…) d’être connectées à Ravel et de permettre notamment aux clients professionnels d’imprimer les billets à domicile, poursuit Fabien Soulet. La société ferroviaire s’est enfin engagée à créer un site d’information réservé aux agences et à mettre en place de nouvelles méthodes de formation notamment par le biais du e-learning avant la fin 2007.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique