Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Nouvelle-Zélande va tester Cora, le premier avion taxi autonome

Développé par la société Wisk, le premier avion taxi autonome va être testé en Nouvelle-Zélande. Une première mondiale.

Le gouvernement néo-zélandais a signé un protocole d’accord Wisk pour soutenir une première mondiale : le test d’un taxi autonome entièrement électrique nommé Cora. Wisk teste le Cora dans la région de Canterbury (région de Christchurch en Nouvelle-Zélande) depuis 2017, et un essai de transport de passagers est une nouvelle étape pour l’entreprise dans son cheminement vers la commercialisation de sa technologie de pointe.

« Je suis heureuse d’annoncer […] la planification d’un essai de transport de passagers dans ma région d’origine, Canterbury « , a déclaré Megan Woods, la ministre des Sciences et de l’Innovation. Le gouvernement voit un grand potentiel dans le développement du secteur des transports autonomes en Nouvelle-Zélande et nous sommes dans une position privilégiée pour travailler ici, avec des entreprises de premier plan au niveau mondial pour tester les appareils et les mettre sur le marché en toute sécurité. »

Un secteur qui pourrait rapporter 4,6 milliards

Pour l’instant, peu d’informations sont disponibles. Les détails concernant les paramètres de l’essai, les délais et les itinéraires proposés sont actuellement en cours d’élaboration. Il n’a pas non plus été précisé si ces tests seront accessibles au grand public. En octobre 2019, le gouvernement néo-zélandais a annoncé la création d’un programme visant à soutenir les essais et le développement d’avions sans pilote et à accélérer leur intégration dans le système aéronautique du pays.

En Nouvelle-Zélande, une récente étude sur les avantages commandée par le MBIE (le Ministère des affaires, de l’innovation et de l’emploi) et le ministère des transports a estimé que l’application commerciale des avions sans pilote pourrait générer jusqu’à 4,6 milliards d’euros pour l’économie néo-zélandaise au cours des 25 prochaines années.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique