Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Kuoni : le touriste de luxe sait voyager en low cost

 » Les voyageurs VIP ont changé. Matthieu Mariotti, responsable production d'Emotions, les décrit sous toutes les coutures, dans une interview accordée à L'Echo touristique. Et il évoque, en avant-première, les grandes lignes de sa nouvelle brochure, qui sort aujourd'hui. »

Comment le voyageur de luxe a-t-il évolué ?
L'Echo touristique :
C’est un consommateur multi-facettes qui exige d'être très créatif. Les gens consomment aujourd’hui le luxe de manière différente. On le voit, par exemple, avec Kate Middleton qui s’était récemment habillée avec une robe Topshop à 60 euros et portait des chaussures du créateur Christian Louboutin à 1 500 euros. Il ne faut plus mettre la clientèle haut de gamme dans une case, avec automatiquement le meilleur service et le prix le plus élevé. Le luxe est devenu multi-dimensions. Il faut se caler sur les nouvelles tendances, avec des voyageurs qui n’hésitent plus à dormir dans un cinq étoiles et prendre une compagnie low cost si le vol est plus pratique. Avec Easyjet, par exemple, pour aller dans les Pouilles en Italie, dans le 5* Borgo Egnazia qu’on propose depuis quelques années chez Emotions. Il ne faut pas rester dans un carcan et répondre ainsi à toutes les demandes, des circuits et hôtels classiques aux plus innovants.

Emotions représentait 1 900 clients en 2014. Vous visez les 2 000 en 2015. Quel est leur profil ?
Ils ont entre 35 et 60 ans, avec un panier moyen d’environ 6 000 euros qui cache une très large étendue de prix. Ils sont à la fois esthètes, grands voyageurs, amoureux des belles choses, bien souvent "early-adopters", capables de se caler sur les toutes dernières modes ou innovations, et même parfois "trendsetters", faiseurs de tendances, pour quelques-uns ! Au final, ce qui a structuré ma production 2015, c'est le "jamais-vécu" pour répondre à un besoin de vivre une expérience "différente". On le retrouve dans le cœur de métier d'Emotions. Parmi les nouveautés 2015 : l'Ethiopie en hélicoptère privé (un rêve absolu !), l'exploration de la Bolivie dans des conditions extrêmes – les clients dorment dans des containers au milieu de NULLe part (mais avec guide et chef privé tout de même !), l'ouverture de nouvelles destinations pour nos early-adopters, avec le Malawi et le Nicaragua cette année…

La notion de service est-elle importante ?
Elle est essentielle ! Un partenariat exclusif avec un opérateur a d’ailleurs été mis en place dans les aéroports parisiens pour tous nos clients Emotions, qu’ils soient en éco ou en business, avec un accueil VIP à l’aller et au retour. Une hôtesse procède à l’enregistrement, fait passer les formalités via le passage le plus rapide possible, habituellement réservé aux PNC et officiels. Puis, elle amène les clients jusqu’à la porte de l’avion avant le décollage. Au retour, elle attend également les passagers à la sortie de l’avion. Le lancement du service est prévu en janvier.

La nouvelle brochure Emotions de Kuoni est dévoilée le 14 novembre en Toscane, à la Villa Lena. Pourquoi avoir choisi ce site ?
La Villa Lena, grand domaine dans la pure tradition toscane, illustre bien l’une des nouvelles tendances d’Emotions. Au-delà de la découverte d’une très belle région, ce type de produit exclusif propose aussi de vivre une expérience. Cette propriété, qui a ouvert en 2014, est tenue par Jérome Hadey, Lena, André Saraiva et Lionel Bensemoun, très impliqués dans le milieu artistique et les nuits parisiennes. Ils ont imaginé un nouveau concept d’hôtel qui accueille gratuitement des artistes, tels que le musicien anglais Benjamin Clémentine qui en a profité pour écrire sur place son dernier album. Un chef étoilé viendra, par exemple, en 2015, comme d’autres spécialistes de la gastronomie et artistes montants. Pour seulement 90 euros la nuit, les guests peuvent s’immerger dans cette atmosphère créative, "vivre" avec les artistes, les voir travailler et même partager un repas avec eux dans le restaurant de la Villa. Le luxe n’est pas ici dans le service, mais dans l’expérience à vivre.

Quelle est votre stratégie globale ?
J’ai envie d’apporter un souffle différent sur le marché du luxe, avec cette dimension d’expérience mais aussi grâce à des partenariats exclusifs avec des hôtels qui ne sont pas présents sur le marché français. L’an dernier, la dynamique a été initiée à travers un partenariat exclusif avec Cheval Blanc, la marque de LVMH. Il se poursuit et s’intensifie même cette année, avec Courchevel comme nouvelle adresse, et St Barth Isle de France à Saint-Barthélemy.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique