Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Hôtellerie : une lueur d’espoir en fin d’année

 » Le dernier baromètre In Extenso indique que l’hôtellerie française a terminé l’année sur une note positive, dans un contexte particulièrement difficile pour le secteur. »

Les indicateurs semblent un peu meilleurs dans l’hôtellerie. C’est du moins ce qu’indique le dernier baromètre In Extenso, qui évoque "une lueur d’espoir" en analysant les performances de décembre 2016.

La progression des taux d’occupation sur l’ensemble des catégories, à Paris et en province (hors Côte d’Azur) y est notamment soulignée. A Paris, les taux d’occupation dans l’hôtellerie de luxe ont ainsi augmenté de 24%. Même tendance, dans une moindre mesure, sur ce segment en province, où la hausse est tout de même de 12%.

Le segment super-économique résiste bien lui aussi, en terminant l’année avec le seul RevPar en progression en cumulé (+0,2%).

La province tire son épingle du jeu

"Les progressions de performances enregistrées depuis novembre viennent illustrer que le délai de reprise post-attentat reste autour d’une centaine de jours. Ce fut plus long après le "Bataclan" à cause des évènements de Bruxelles en mars puis de Nice en juillet", analyse Philippe Gauguier, associé Tourisme, Culture et Hôtellerie chez In Extenso.

Détaillant les performances par zone géographique, le baromètre In Extenso fait état "d’un léger mieux", avec une fréquentation à la hausse mais des ajustements tarifaires à la baisse pour la région parisienne. Sur la Côte d'Azur, le RevPAR se montrait en retrait à fin décembre, touchant surtout les établissements d’entrée de gamme.

La province (hors Côte d’Azur) confirme quant à elle sa bonne dynamique avec "des indicateurs positifs sur toutes les catégories grâce à la double hausse de la fréquentation et des prix moyens".