Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Grève : la DGAC demande aux compagnies de supprimer 20% des vols

Les transports seront perturbés mardi 26 janvier en raison d'un mouvement social chez les contrôleurs aériens, et de la mobilisation attendue des taxis, appelés à manifester autour des aéroports parisiens. La DGAC vient de publier ses consignes.

C’est un mardi noir qui s’annonce. Les deux principaux syndicats de contrôleurs aériens, le SNCTA et l’Usac-CGT, appellent à la grève le 26 janvier, dans le cadre de l’appel à l’ensemble des fonctionnaires, pour réclamer une hausse de leur pouvoir d’achat. Parallèlement, d’autres mouvements auront lieu le même jour comme celui des taxis contre les VTC.

Lundi matin, la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) a demandé aux compagnies d'annuler mardi 20% de leurs vols de manière préventive, en raison de ce mouvement. Des "perturbations sont attendues sur l'ensemble du territoire", ajoute dans un communiqué la DGAC, qui invite les passagers à s'informer auprès de chaque compagnie aérienne, pour connaître le statut de leur vol.

Les revendications des aiguilleurs

Chez les contrôleurs aériens, qui bénéficient d’un régime de primes spécifiques, les syndicats réclament la garantie de ne pas être inclus dans la refonte du système de prime de la fonction publique, qui diminuerait leur pouvoir d’achat.

Ils dénoncent par ailleurs les coupes dans les effectifs. "Les uns après les autres, les piliers qui protègent nos conditions de travail et notre qualité de vie sont attaqués", déclare le SNCTA dans son appel à la grève.  

Actions des taxis aux abords de Roissy et d'Orly

Du côté des taxis, les chauffeurs sont appelés à se mobiliser dans toute la France, pour protester contre la concurrence des voitures de transport avec chauffeur (VTC), jugée déloyale.

Dès 6 heures du matin, plusieurs actions se dérouleront, notamment autour des aéroports parisiens de Roissy et d'Orly, ce qui devrait compliquer un peu plus la vie des voyageurs.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique